Un juge de l’Audience nationale, la plus haute juridiction espagnole, a décidé depuis hier, la mise en détention de trois des 4 membres d’une cellule jihadiste interceptée le weekend dans le préside occupé de Sebta.

Après audition, le juge Pablo Ruz du tribunal madrilène chargé des affaires du terrorisme a ordonné la mise en prison de trois prévenus, âgés entre 20 et 29 ans, et la remise en liberté conditionnelle du quatrième qui souffre de problèmes « psychiques », ajoute la même source.

 Ce dernier doit toutefois comparaître chaque semaine devant le juge d’un tribunal le plus proche de son domicile et remettre son passeport pour ne pas quitter le territoire espagnol. Les mis en cause ont nié devant le magistrat être des membres de « l’Etat islamique », selon cette source.

Les prévenus ont été inculpés de délits d' »appartenance à une organisation terroriste et possession illicite d’armes », selon les sources judiciaires.

Un communiqué du ministère de l’intérieur avait indiqué samedi que les quatre personnes interpellées lors d’une opération anti-terroriste par les agents de la police espagnole étaient « préparés et prêts à mener une attaque en Espagne », selon l’agence MAP.

Article19.ma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.