En Espagne, un marocain  qui était sur le point d’être naturalisé, s’est vu refuser la nationalité espagnole après s’être trompé de roi lors d’un entretien relatif aux connaissances générales sur l’histoire et la culture du pays.

La sentence avait été d’abord rendue par la Direction générale des registres et du notariat, relevant du ministère espagnol de la Justice. L’homme, installé depuis 1999 sur l’île de Lanzarote, dans les Canaries, avait alors présenté un recoups devant l’Audiencia national, un haut tribunal espagnol.

La chambre du contentieux administratif du tribunal a toutefois rejeté la requête du pauvre marocain, a rapporté mardi le journal local Lavozdelanzarote.com.

Pour la Cour de justice, le bonhomme n’a pas suffisamment justifié son « ‘intégration » dans la société espagnole. « Le bon degré d’intégration dans la société espagnole ne se réduit pas seulement à une connaissance acceptable de la langue, mais exige aussi une connaissance des institutions, des coutumes locales et une adaptation au mode et style de vie espagnols », a fait valoir le tribunal.

Notons que par ailleurs la nationalité marocaine ne se perd pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.