Le chanteur marocain Saad Lamjared, qui est poursuivi à Paris pour « tentative de viol » sur une jeune française, a comparu, mardi devant le juge d’instruction, sans que son avocat Me Moretti ait fourni aux journalistes des éléments relatifs à sa relaxation. Déçu, l’artiste-détenu est retourné à sa cellule de la prison parisienne, Fleury-Mérogis.

Le juge d’instruction a refusé la liberté provisoire à l’artiste, ce qui a provoqué le mécontentement de l’avocat de la défense et son départ précipité de la salle d’audience, selon des médias parisiens.

Selon le chef du bureau de la chaine Dubaï TV, Ahmed Oumoussa, l’audience aurait été très courte et l’avocat de Lamjared paraissait être en colère.

« L’avocat de Saad Lamjared a quitté très vite la salle d’audience, il semblait en colère et a refusé de parler aux journalistes sous prétexte que le moment n’est pas opportun », a écrit Oumoussa dans un Tweet.

L’audience s’est déroulée à huis clos, affirme-t-on. Par ailleurs, la défense de la victime française a demandé le report du procès jusqu’à une date ultérieure.

Le refus de la liberté provisoire à Lamjared, qui est en détention depuis octobre octobre dernier, signifie que l’artiste restera encore en prison pour une période pouvant aller d’un à un an minimum, c’est à dire jusqu’au prononcé du verdict définitif.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.