French presidential election candidate for the far-right Front National (FN) party Marine Le Pen gestures on stage during a rally in Monswiller, north-eastern France, on April 5, 2017. / AFP PHOTO / SEBASTIEN BOZON

Des coups ont été échangés et du gaz lacrymogène répandu. La salle dans laquelle devait se tenir le meeting de Marine Le Pen à Ajaccio a été évacuée.

Des incidents ont eu lieu samedi 8 avril dans la salle où devait se tenir un meeting de Marine Le Pen. Le service d’ordre du FN a tenté de faire sortir une quinzaine de manifestants, dont un a crié « a Francia fora » (la France dehors). Des coups ont été échangés et du gaz lacrymogène répandu, avant que la salle ne soit finalement évacuée.

Les manifestants évacués ont été regroupés à l’écart, à l’extérieur de la salle.

Le meeting a été déplacé dans une autre salle du Palais des congrès d’Ajaccio.

L’entourage énervé

Pour l’entourage de la candidate frontiste, des « nationalistes » corses sont à l’origine du débordement.

« Dehors les Français’ scandaient les militants anti-Marine qui ont attaqué la démocratie et agressé la République à Ajaccio », a affirmé sur Twitter Florian Philippot, vice-président du FN.

David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, a lui accusé sur Twitter le préfet de « laisser les milices d’extrême gauche avancer à quelques mètres de l’entrée du meeting ».

Source: nouvelobs.com

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.