Dans le but de réduire les coûts et augmenter leurs marges de bénéfices. certains producteurs d’aliments pour bétail font recours à « des matières toxiques » pour la fabrication de produits destinés à l’engraissement des volailles, des bovins et du cheptel.

Selon un rapport sanitaire, les producteurs de ces aliments dans les régions de Casablanca, de Safi et de Settat « utilisent des déchets toxiques, notamment des restes de poissons avariés » qu’ils brûlent en plein air à l’aide de matière plastique et de pneus de véhicules. Ces opérations de destruction de matière toxiques causent par ailleurs, « d’importantes nuisances » aux habitants installés près de ces fermes et usines de production, a rapporté le quotidien arabophone Almassae.

Les éleveurs achètent ces produits pour engraisser dans un laps de temps très réduit leurs bovins et volailles afin de pouvoir les écouler sur le marché noir.

Des analyses effectuées par la gendarmerie à Berrechid en coordination avec les les services vétérinaires ont révélé que le décès récemment d’un troupeau de vaches était dû à des aliments toxiques, ajoute le journal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.