Des artistes ont exprimé leur étonnement après que certains élus du Parti justice et développement chargés de la gestion des affaires culturelles au Conseil de la ville de Casablanca et à l’arrondissement de Sidi Belyoute aient qualifié de « péché » l’activité théâtrale.

Dans une déclaration à Hespress, le dramaturge Idriss Sebti a indiqué que l’interdiction faite par ces conseillers aux troupes d’utiliser le théâtre Sidi Belyoute pour leurs répétitions illustre cette attitude négative à l’égard de l’activité artistique.

Sebti a également révélé que les subventions consacrées aux activités artistiques bénéficient surtout aux associations proches du Parti justice et développement tout en excluant les troupes de théâtre.

Il a, en outre, regretté les négligences constatées au niveau de la gestion du complexe culturel Sidi Belyoute qui accueillait par le passé les plus grandes troupes de théâtre avant sa prise en main par l’actuel conseil communal conduit par les élus du parti de la lampe, selon Hespress.

Idriss Sebti a également fait savoir que des artistes marocains ont demandé des explications sur cette question aux responsables de la ville qui les ont informés que la gestion du budget réservé aux activités culturelles est confiée au conseil de l’arrondissement lequel, a-t-il dit, a refusé de répondre aux requêtes des artistes.

« Même pour les répétitions, nous avons été obligé de les faire dans des espaces privés après que les responsables des affaires culturelles à Sidi Belyoute aient refusé de nous ouvrir les portes du complexe », a-t-il souligné avant d’ajouter qu’il a été décidé d’observer un sit-in pour dénoncer l’attitude des conseillers de l’arrondissement et de la ville.

Pour sa part, Hespress a tenté de contacter le président de l’arrondissement de Sidi Belyoute sauf que ce dernier n’a pas daigné répondre aux appels téléphoniques.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.