L’organisation de Julian Assange a diffusé de nouveaux documents détaillant les techniques de piratage de la CIA. Ce troisième volet de révélations, nommé «Marbre», contient 676 codes sources utilisés par l’agence pour l’espionnage.

Wikileaks a dévoilé ce que l’organisation présente comme la librairie des codes informatiques de la CIA utilisés pour empêcher les enquêteurs de remonter l’origine des virus, chevaux de Troie et autres piratages initiés par les agents de Langley.

Dans un communiqué, Wikileaks assure que «Marbre» cache des fragments de texte qui permettrait d’identifier les auteurs des piratages. L’organisation affirme que la technique est l’équivalent digital à l’outil de la CIA utilisé pour faire disparaître les textes en anglais des armes produites aux Etats-Unis fournies à des combattants insurgés.

Le code source diffusé par Wikileaks contient des exemples en chinois, russe, coréen, arabe et farsi.

Source: RT

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.