Transport urbain – La société civile est en colère à cause des « scandales financiers » de Stareo

share on:

Six ans après le départ de Veolia et la reprise en main de Stareo par la collectivité, la ville de Rabat va bientôt annoncer un nouveau délégataire.

Ainsi, le ministère de l’Intérieur va débloquer une enveloppe de 60 millions de dirhams pour le départ volontaire des agents de la société de transport urbain « Stareo ». Société dont la flotte de bus couvre les villes de Rabat, Salé et Témara, en plus de 13 communes environnantes.

Cette décision sera exécutée avant l’annonce du nouvel acteur qui prendra en charge cette société déficitaire, et ce, dans le cadre d’une nouvelle approche de « la gestion déléguée », selon des sources concordantes.

Le réseau marocain de défense des biens publics (RMDBP) a vivement critiqué la démarche du ministère de l’Intérieur et du groupe des conseils de la capitale, qui a été crée pour veiller sur le secteur.

Le groupe a procédé à « un nouveau contrat » sans procéder à « un audit » sur « les scandales financiers » qu’a connues « Stareo » et « sans demander des comptes » à tous ceux qui seraient impliqués dans ces scandales lesquels ont conduit à la faillite de ladite société, protestent des membres du RMDP.

Il est à noter qu’un rapport détaillé de l’activité de la dite- société avait attiré l’attention sur « ces scandales », joute la même source.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.