Le 24 mars, la justice américaine a inculpé Kassim Tajideen, l’un des financiers du Hezbollah, suite à son expulsion « manu militari » du Maroc vers les États-Unis.

L’homme d’affaires libanais Tajideen, a été arrêté par la police marocaine à l’aéroport de Casablanca, le 15 mars dernier, lors d’un transit vers une autre destination.

Tajideen a été inculpé par un tribunal fédéral de Washington près de huit ans après son inscription sur une liste noire américaine de « terroristes » pour avoir levé des dizaines de millions de dollars au profit du Hezbollah.

Il est accusé, notamment, d’avoir violé les sanctions américaines contre les mouvements « terroristes » et de « blanchiment d’argent ».

Tajideen, 62 ans, rejette ces accusations et plaide « non-coupable », selon des médias internationaux.

Engagé dans le commerce de matières premières au Moyen-Orient et en Afrique, Tajideen avait été désigné comme un « important contributeur financier » d’une organisation « terroriste » (Hezbollah) en mai 2009, tombant ainsi sous des sanctions américaines le bannissant des réseaux financiers mondiaux.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.