Le chef du gouvernement sortant, Abdelilah Benkirane, a souligné qu’il n’est pas fini politiquement, qu’il est toujours le chef du gouvernement chargé des affaires courantes et le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD).

Dans une déclaration à la presse, jeudi à Rabat, à l’issue d’une réunion du secrétariat général de son parti, Benkirane a ajouté que « Sa Majesté le roi a désigné un autre chef de gouvernement » et que « la période au cours de laquelle j’étais chef de gouvernement a pris fin avec ses résultats négatifs et positifs ».

Cette période « a pris fin, mais moi je ne suis pas fini parce que je suis toujours le chef du gouvernement Chargé de la gestion des affaires courantes et le secrétaire général du PJD », a-t-il affirmé après avoir perdu son sang froid. Il avait réagi à un journaliste qui l’avait interrompu en lui disant que « ladite période n’était pas finie? ».

Benkirane a également fait savoir qu’après la désignation de Saad Eddine El Othmani comme chef du gouvernement, ce dernier est devenu l’interlocuteur concerné par les consultations et « partage la prise de décision avec son parti représenté par son conseil national et son secrétariat général ».

En d’autres termes, Benkirane et ses « frères » sont loin des tractations mais veillent au grain, quand même.

Benkirane, qui a rappelé que « la responsabilité » de la constitution du gouvernement « incombe à El Othmani, » a lancé un appel aux dirigeants du PJD afin de « tenir compte de l’intérêt du peuple marocain » dans le contexte actuel, ainsi que de celui de leur parti, leur rendant, par ailleurs, hommage pour l’avoir soutenu, sauf qu’aujourd’hui  » il faut soutenir El Othmani ».

A bon entendeur salut!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.