La cour d’appel de Rabat a condamné, mardi, à deux ans de prison la millionnaire marocaine Hind El Achabi, épouse de l’ambassadeur du Koweït en Autriche, et son amant ou son « second » époux, l’homme d’affaires Karim Bennani, à 7 mois de prison.

La cour a retenu contre El Achabi les accusations d’adultère et de falsification de documents et uniquement de falsification de documents contre Bennani. Ce dernier, qui a écopé de 7 mois de prison, a pu quitter la prison de Salé mardi après avoir purgé plus que sa peine.
La cour a également approuvé le paiement de 200 millions au profit de l’ambassadeur koweïtien en Autriche dans le cadre des requêtes de la partie civile.

Selon le journal Assabah, la cour a rejeté les requêtes de la défense concernant la validité de l’acte de mariage contracté au Koweit selon le rite Chiite Jaafari que les tribunaux marocains ne reconnaissent pas et a refusé de convoquer un représentant du Conseil des Oulémas pour obtenir son avis concernant cette question.

Les deux mis en cause avaient été condamnés, en novembre dernier, par le tribunal de première instance de Rabat, rappelle-t-on, à 3 ans de prison.

La cour a, en outre, confirmé le verdict prononcé en première instance à l’encontre de Nezha El Achabi, sœur de Hind, accusée de falsification, en la condamnant à 6 mois de prison, peine qu’elle a entièrement purgée avant sa libération le mois dernier.

Les faits remontent à juin dernier, lorsque Saleh Marafi, ambassadeur du Koweït en Autriche, a déposé une plainte contre son épouse et Bennani pour adultère et a demandé un test de paternité concernant leur deuxième fille.

Les deux accusés avaient conclu leur acte de mariage au Mali, alors qu’El Achabi n’avait toujours pas divorcé de son premier mari.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.