En cette fin du weekend, le chef du gouvernement désigné, Saâdeddine El Othmani, a annoncé qu’il va mener les tractations avec tous les partis représentés au parlement. Cette déclaration a tout de suite suscité des commentaires chargés d’ironie sur les réseaux sociaux, lui proposant de prendre l’exemple du Ghana et nommer 110 ministres au gouvernement.

En effet, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a formé son gouvernement, surnommé désormais le gouvernement des éléphants, de 110 ministres, soit 4 dans chaque ministère, sous prétexte qu’il avait besoin d’eux pour régler les nombreux problèmes du pays.

Saâdeddine El Othmani a donc décidé d’engager les négociations avec tous les partis du parlement, selon leurs résultats au dernier scrutin. Ceci laisse à penser que seront également inclus les partis qu’avait écartés son prédécesseur Abdelilah Benkirane, à savoir le PAM, l’USFP et d’autres…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.