Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, vient de jeter un pavé dans la marre en déclarant que le Maroc est dirigé par un grand roi « mais qu’il manque d’hommes et de femmes » qui ont la capacité de suivre le rythme de son action.

Akhannouch, qui intervenait devant les membres de son parti à Tafraout, a ajouté que le Maroc est sur la voie de la réussite, « mais que les élites politiques marocaines se doivent d’être à la hauteur des ambitions royales ».

Le leader du RNI, dont les propos ont été rapportés dans une brève par le quotidien Almassae, a par ailleurs indiqué, en allusion au « blocage » que connaissent les consultations concernant la formation du prochain gouvernement, qu’il était venu « pour contribuer à l’édification du Maroc et non pas pour entrer en compétition avec les personnes et les partis politiques ».

Par ailleurs, Akhannouch a appelé les militants du RNI à adopter « la logique de la transparence » dans le choix des compétences en prévision du prochain congrès du parti, selon la même source.

Akhannouch s’est, en outre, montré ravi du parti dans la région de Tiznit où les adhésions au RNI ont dépassé les 7000.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.