A Safi, le parquet a interrogé deux éléments de la police, dans l’affaire d’un escroc qui se faisait passer pour un agent de la Direction de la surveillance du territoire (DST).

Dans son enquête, le parquet général s’est focalisé sur les photos publiées par le criminel sur son profil Facebook, prises en compagnie de policiers. Des jeunes filles étaient également victimes des arnaques du suspect, lequel se présentait tantôt comme un responsable dans la police, d’autres fois en gendarme ou travaillant dans la justice. Avec ces mêmes profils, il se rapprochait de ses victimes parmi les riches, conduisant une “Range Rover” luxueuse, qu’il louait à 1000 dirhams la journée.

Les recherches du mis en cause ont commencé suite à des plaintes déposées contre lui, concernant des chèques sans provision qu’il aurait signé. Celui-ci a été arrêté après qu’il ait voulu subtiliser 20 millions de centimes aux responsables d’un moulin, sous prétexte qu’il était un agent de la DST, et voulait passer l’éponge sur le mélange de la farine avec du blé pourri, qui avait selon lui lieu dans ces locaux.

Le criminel a été accusé d’usurpation d’identité, de fraude et d’émission de chèques sans provision. Il a donc été mis derrière les barreaux de la prison de Safi en attendant le procès, tandis que son complice a été remis en liberté avec une amende de 10 milles dirhams.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.