Le responsable des affaires politiques de l’Organisation des Nations Unies, Jeffrey Feltman, a annoncé la démission de l’envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara, Christopher Ross, après 8 ans de « loyaux services ».

« Ross a présenté sa démission la semaine dernière, après huit ans passés à tenter de présenter un cadre qui permettrait aux parties de renouveler les négociations », a indiqué Feltman à la presse, en début semaine à New York, ajoutant que l’émissaire Onusien « n’a pas pu ramener les parties autour de la table des négociations ».

En d’autres termes, Ross a quitté la scène après avoir échoué dans sa mission.

La démission de Ross est intervenue, quelques jours seulement, après un entretien téléphonique entre le roi Mohammed VI et le nouveau Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres dans lequel le souverain a attiré l’attention sur « la situation tendue » dans la zone de Guerguarate au Sahara.

+Ross était tout sauf neutre+

Pour rappel, les relations entre Ross et Rabat ont « souvent été houleuses, » selon les observateurs.

Ancien ambassadeur américain à Alger, il a été souvent été critiqué par le Maroc qui lui reprochait « d’être partial » en faveur des thèses des indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l’Algérie.

Un cessez-le-feu supervisé par une force multinationale de maintien de la paix de l’ONU (Minurso) est intervenu en septembre 1991. Le Polisario ne cesse de réclamer « un référendum d’autodétermination », sachant de facto que c’est une chose irréalisable sur le terrain. Par contre, le Maroc propose solution réaliste à savoir « une autonomie » sous sa souveraineté.

Par ailleurs, l’ex-SG de l’ONU, Ban Ki-moon avait provoqué la colère de Rabat l’an dernier en parlant « d’occupation  » du Sahara occidental. En représailles, Rabat avait expulsé la majeure partie des membres civils de la Minurso, avant d’accepter le retour d’une partie de ces 75 experts.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.