Activités royales :

Arabie Saoudite :

Dans le cadre des activités royales, Hespress rapporte que le Roi a reçu aujourd’hui au palais royal de Fès le Directeur des services spéciaux saoudien, le prince Khalid Ben Bandar Ben Abdulaziz en présence de Mohamed Yacine Mansouri le patron de la DGED. A cette occasion, le responsable saoudien a délivré au souverain un message écrit provenant du Roi de ce pays arabe.

Vague de froid

D’un autre côté, et en application des instructions royales concernant la vague de froid que le Maroc s’apprête à affronter, les ministères de l’Intérieur et de la Santé ont mobilisé les moyens humains et logistiques nécessaires pour y faire face. Dans un communiqué adressé à la MAP, le ministère de l’intérieur informe qu’environ 5000 cadres dont des médecins, des infirmiers et agents de l’Etat et des collectivités locales sont mobilisés dans le cadre de cette opération, précise le ministère. En outre, des moyens logistiques considérables ont été également déployés. Ainsi deux hôpitaux de campagne des Forces Armées Royales ont été mis en place dimanche dans les provinces de Tinghir (Commune rurale M’semir) et d’Azilal (Commune Rurale Ouaouizeght), souligne la même source.

De même, un hôpital mobile dépendant du ministère de la Santé a été installé dans la province de Midelt (Commune rurale Boumia), indique le communiqué.

En outre, 9 hélicoptères, dont 7 de la Gendarmerie Royale et 2 du ministère de la Santé sont mobilisés pour appuyer les équipes d’intervention notamment pour les évacuations d’urgence ou l’acheminement de vivres aux localités enclavées.

Le ministère de l’Intérieur fait état également du déploiement de 757 ambulances par le ministère de la Santé, la Protection Civile et différentes collectivités locales, ajoutant que 142 centres de santé sont opérationnels pour accueillir éventuellement les patients des localités concernées.

Un PC central a été installé au niveau du Centre de Veille et de Coordination relevant du ministère de l’Intérieur à l’effet d’assurer le suivi de l’évolution de la situation et coordonner les interventions opérées. De même que des PC ont été activés au niveau des préfectures et provinces concernées ainsi qu’au niveau des pachaliks et des cercles pour assurer le suivi permanent de la situation sur le terrain et décider des mesures à prendre pour garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens, indique la même source.

A titre préventif, des mesures ont été prises pour garantir la disponibilité des médicaments et particulièrement ceux destinés aux enfants et aux personnes âgées. De même, 336 sans-abris ont été pris en charge au niveau de centres d’hébergement, afin de les prémunir contre les effets de la vague de froid.

Par ailleurs, les foyers d’étudiants (Dar Taliba et Dar Talib), les Internats, les hôpitaux, les centres de santé et les orphelinats ont été dotés de couvertures.

Visite d’Etat :

« Le Maroc, une mobilisation constante au service de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire », est un article d’opinion  de Samir Lotfy, correspondant de Maghreb Arabe Presse à Abidjan qui retrace l’œuvre du Royaume en Côte d’Ivoire en matière de maintien de la paix dans le cadre des missions onusiennes au temps des évènements tragiques que ce pays a connus il y a quelques années. L’article intervient à l’occasion de la visite d’Etat de Hassan Ouatarra dans le royaume à partir de demain mardi.

Gouvernement :

Le royaume et son environnement international

A propos des relations franco-marocaines, la MAP croit savoir qu’un début du dégel de la crispation entre les deux pays amis, après les retombées malheureuses de l’affaire dite Hammouchi, est entamé. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, déclare en effet à cette agence ce qui suit : « Je compte effectuer cette semaine un déplacement à Paris pour rencontrer, notamment, mon homologue français Laurent Fabius », précisant que cette visite sera l’occasion de « faire le point sur les différents aspects de notre coopération bilatérale et ce, dans le contexte particulier et douloureux que traverse la France ».

« Ce déplacement reflète, encore une fois, la volonté ferme et sincère du Royaume du Maroc de surmonter définitivement et durablement tous les obstacles qui pourraient entraver la pleine coopération entre les deux pays », a-t-il ajouté. Une coopération, notamment sur les plans policier et judiciaire que des hommes politiques comme Charles Pasqua ont tenu à « regretter » officiellement dans des déclarations aux médias après les évènements tragiques de Paris.

Dans le registre des relations Egypte-Maroc, l’agence nationale d’informations rapporte que la presse égyptienne a salué, lundi, l’évolution positive des relations entre le Maroc et l’Egypte à la suite de la visite dans le Royaume du chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Choukri, et à l’audience que lui a accordée SM le Roi Mohammed VI.

Le journal Al-Wafd s’est félicité, dans un article du journaliste et écrivain Issam Al-Oubaidi, de cette évolution positive, soulignant que cette évolution est clairement reflétée dans le communiqué commun des ministères des Affaires étrangères des deux pays diffusé à la suite de la visite du chef de la diplomatie égyptienne.

De son côté, le quotidien Al-Joumhourya a rapporté les déclarations des ambassadeurs des deux pays à Rabat et au Caire qui ont souligné la profondeur des relations entre les deux pays qui sont promises à un avenir prometteur.

Les relations entre les deux pays et les deux peuples remontent à plus de mille ans, a rappelé l’ambassadeur égyptien à Rabat, Ihab Jamaleddine, avant d’ajouter que « nous aspirons à les sauvegarder et à les renforcer ». M. Ihab a également relevé, souligne le journal, la complémentarité qui existe entre les deux pays et l’intérêt que portent l’Egypte et le Maroc au renforcement de leurs relations économiques et à leur action commune en Afrique.

Au plan de la sécurité dans les pays de la région de la Méditerranée, la MAP rapporte les propos de la présidente du gouvernement autonome d’Andalousie, Mme Susana Diaz, du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), selon lesquels le Maroc représente « l’allié le plus important de l’Espagne et de l’Europe pour garantir la sécurité dans la région ». interpellée par la presse à Cadix, la responsable espagnole a affirmé : « que la priorité pour l’Andalousie est de garantir la sécurité et renforcer les liens avec ceux qui peuvent nous aider à protéger la sécurité de nos citoyens ».

Echéances électorales :

Dans le registre des prochaines élections, Assabah signale, à la Une, que le Ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad a proposé, lors de sa réunion avec la majorité, la tenue simultanée des élections communales et régionales, le 12 juin prochain, en ajoutant que cette proposition a été accueilli avec satisfaction par les dirigeants des partis de la coalition gouvernementale.

M. Hassad a justifié le choix de cette date par la volonté d’éviter la coïncidence desdites échéances avec le mois sacré de Ramadan ainsi qu’avec les vacances d’été et la rentrée scolaire.

Selon une source gouvernementale, le mandat des conseils des collectivités territoriales et des instances professionnelles prendra fin en mai et septembre prochains, tandis que la Chambre des conseillers continuera à siéger jusqu’à l’élection de ses nouveaux membres en vertu des dispositions transitoires énoncées dans la Constitution du Royaume du 1er juillet 2011.

Pour ce qui est des stratégies à adopter par les partis politiques lors de ces élections, Al Massae rapporte, à la page 3, que les partis de l’opposition, exception faite de l’USFP, entendent se coaliser en adoptant le principe de la coordination et la présentation de candidats communs dans certaines inscriptions électorales. Cette posture est refusée par le bureau politique et le conseil national de l’USFP qui refusent toute coordination avec les autres partis de l’opposition dans ces élections.

Parlement :

Concernant les activités des représentants de la Nation, Maghreb Arabe Presse nous informe qu’une importante délégation marocaine, conduite par le premier vice-président de la Chambre des Représentants, Mohamed Yatim, participe, du 17 au 22 courant à Istanbul, aux travaux de la 10ème session de la Conférence de l’Union des parlementaires des Etats membres de l’OCI (UPCI). La délégation marocaine, représentant les deux chambres du parlement, a ainsi pris part aux travaux des comités spécialisés permanents qui précédent la conférence (21 et 22 janvier).

Les comités ont apporté plusieurs amendements au projet du communiqué final, notamment en ce qui concerne les questions de terrorisme, des minorités musulmanes opprimées et de l’islamophobie ambiante en Europe et ailleurs. Yatim a déclaré à la MAP, par ailleurs, que le comité des affaires politiques et des relations extérieures a examiné 25 projets de résolution.

La délégation marocaine a, à cette occasion, mis en avant le rôle primordial du Comité Al Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, et de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, proposant aux membres de l’Union d’inviter les Nations Unies à adopter une résolution contre la diffamation des religions.

Partis politiques :

Dans le domaine des partis politiques dans le royaume, Article19.ma et l’Economiste notent que le PAM (Parti Authenticité et Modernité) a gagné du terrain à Casa blanca.

Avec l’élection jeudi 15 janvier d’Omar Farkhani à la tête de l’arrondissement du Maârif, le parti dirigé par Bakkouri, se positionne à la veille des communales. Le PAM préside ainsi le 2e arrondissement après la commune de Beni Yakhlef (Mohammedia) lors d’élections partielles. Au total, le parti du tracteur dirige aujourd’hui le tiers des communes du Grand-Casablanca (soit Il communes sur 32).

Omar Farkhani remplace à ce poste Ahmed El Kadiri (Istiqlal), limogé suite à une enquête du ministère de l’Intérieur. Le candidat du PAM l’a emporté avec plus de 62% (18 voix contre Il) face à Abdessamad Haiker, député et coordinateur régional du PJD à Casablanca. Farkhani a obtenu les votes des élus Istiqlal, USFP et MP. Le PAM présidera donc aux destinées de l’arrondissement jusqu’au renouvellement des conseils communaux lors des prochaines élec tions générales de juin 2015.

2- Economie :

Economie nationale :

Rapportant les propos du secrétaire général du ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique, Redouane Belarbi, Maghreb Arabe Presse informe que  Le programme d’investissement dans le secteur du Bâtiment et travaux publics (BTP) prévoit un montant de 36 milliards de dirhams (MMDH) pour l’année 2015. Ce montant est réparti sur les secteurs des routes et autoroutes avec 9,74 MMDH, le secteur ferroviaire (4,70 MMDH) et des ports (12,84 MMDH), au titre de l’année 2015.

-Le Maroc est passé aux standards internationaux les plus exigeants en matière de propriété industrielle, a souligné, lundi à Casablanca, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

L’amendement de la loi relative à la propriété industrielle entrée en vigueur en décembre dernier est une étape d’une série d’évolutions progressives de la législation nationale relative à la protection des droits de propriété industrielle, a indiqué M. Elalamy lors d’une journée d’information sur « les apports de l’amendement de la loi relative à la propriété industrielle en faveur de l’innovation et l’investissement ».

Bourse :

Les principaux indices de la Bourse de Casablanca, Masi et Madex, ont enregistré, durant la semaine du 12 au 16 courant, une nette performance hebdomadaire de +3,42 pc et +3,56 pc respectivement, presque au même niveau que la semaine d’avant.

En effet, la place casablancaise a évolué tout au long de la deuxième semaine du mois de janvier suivant un trend haussier pour clôturer en territoire positif, son indice global, Masi, franchissant à la hausse la barre symbolique des 10.000 points pour s’établir à 10.334,72 (+314,53 points), et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, se hissant de près de 300 points à 8.459,61 points.

Dans ce contexte, les performances « Year-To-Date » (YTD) de ces deux baromètres se trouvent portées à +7,43 pc et +7,87 pc respectivement, contre +3,88 pc et +4,15 pc, une semaine plus tôt.

Les deux indices internationaux, FTSE CSE Morocco 15 et FTSE Morocco All-Liquid, ont emprunté la même trajectoire haussière, le premier gagnant 2,71 pc à 9.389,77 points, tandis que le second, en progression plus prononcée de 3,98, pc s’est situé à 8.735,18 points, soit 334 points de plus en une semaine et une variation annuelle de +8,36 pc.

La performance annuelle du FTSE CSE Morocco 15 ressort, pour sa part, à +6,45 pc, contre +3,65 pc au 09 janvier courant.

Selon les analystes du Crédit du Maroc Capital (CDMC), la hausse de la cote durant cette semaine trouve son origine dans les gains amassés par la totalité des grandes capitalisations, telles que Holcim (+22,61 pc), Lafarge Ciments (+16,94 pc), Ciments du Maroc (+13,17 pc), IAM (+5,44 pc) et Wafa Assurance (+4,28 pc).

Les analystes ont également pris note de la forte perte hebdomadaire accusée par le leader national du secteur de l’immobilier, Addoha, dont le cours s’est délesté de 21,06 pc depuis le début de la semaine.

Le Groupe a adopté au cours de la semaine en considération un nouveau plan stratégique triennal intitulé « Génération Cash », et dont les principaux leviers ont été activés dès le troisième trimestre 2014.

Cette nouvelle vision stratégique, couvrant les années 2015 à 2017, a pour objectif majeur d’améliorer la capacité du Groupe à générer de la trésorerie et de revenir à une structure financière largement désendettée, via une monétarisation du bilan et la transformation des actifs en cash.

Dans ces conditions, la capitalisation globale du marché a franchi la barre symbolique des 520 milliards de dirhams (MMDH), pour totaliser 520,56 MMDH, en forte appréciation de 18,38 MMDH, représentant une hausse hebdomadaire de +3,66 pc, souligne le CDMC dans sa revue hebdomadaire.

Drainée en totalité sur le marché officiel, la volumétrie globale hebdomadaire ressort à 1,05 MMDH en accroissement de 39,04 pc par rapport à une semaine plus tôt, a-t-il poursuivi, relevant que plus de

27 pc de ce négoce a été canalisé par le duo Atlanta et Attijariwafa Bank, dont les prix se sont appréciés de 9,44 pc et 3,06 pc, respectivement.

Dans la foulée, le volume global depuis le début de l’année 2015 a atteint 1,83 MMDH, avec une part de 88,6 pc pour le marché central et 11,4 pc pour le marché de blocs. Le volume quotidien moyen (VQM) depuis début de l’année s’est établi, quant à lui, à 182,79 millions de dirhams (MDH), ajoutent les analystes du CDMC.

Au chapitre des plus fortes variations à la hausse figurent Holcim Maroc (+22,61 pc à 2.440 DH), Mediaco Maroc (+19,07 pc à 28,10 DH), Auto Nejma (+18,98 pc à 1.429 DH), Lafarge Ciments (+16,94 à 1.995 DH) et Taqa Morocco (+16,34 pc à 508 DH).

Les plus fortes baisses ont été accusées par Alliances (-24,17 pc à 207,85 DH), Douja Prom Addoha (-21,06 pc à 31,30 DH), Rés. Dar Saada (-14,45 pc à 165,20 DH), Centrale Laitière (-11,24 pc à 1.287 DH) et Disway (-6,66 pc à 208,15 DH).

Lundi à la clôture, la Bourse de Casablanca a renoué avec la hausse, et son indice global, Masi, avançant légèrement de 0,18 pc, soutenu par la bonne de capitalisations de poids relevant notamment des secteurs bancaires et des télécoms, outre l’immobilier, qui chapeaute les performances sectorielles de la séance.

 Après avoir entamé la troisième semaine du mois sur une note négative, les baromètres de la place ont réussi à rejoindre le territoire positif vers 11h GMT, sans pour autant s’y maintenir, hésitant entre le rouge et le vert, avant de clôturer la séance à 10.353,18 points pour le Masi, et 8.474,03 pour le Madex (+0,17 pc).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.