Les bruits courent à Casablanca sur l’implication de la ‘Mafia’ dans l’assassinat du député de l’UC, Abdellatif Merdas. Et c’est pourquoi, la Direction de surveillance du territoire (DST) « s’est emparée du dossier », selon le site d’information Hespress.

« La DST serait sur une piste de la mafia après qu’il s’est avéré que la victime se rendait régulièrement en Espagne où, comme l’a affirmé son épouse aux enquêteurs, il possédait un logement, » souligne le site.

Par ailleurs, l’enregistrement de la caméra de surveillance de la villa du parlementaire montre « le professionnalisme » des assassins, dont la voiture portait une fausse plaque d’immatriculation étrangère.

Ces derniers se sont approchés du véhicule de la victime dès son arrêt devant son domicile et « ont tiré à partir de leur voiture trois coups de feu en 5 secondes seulement, » précise la même source.

A ce jour la voiture des assassins n’a pas été retrouvée et n’a été interceptée à aucun barrage policier ou des gendarmes, affirme-t-on.

Quant au suspect, qui a été arrêté par la police, il a affirmé qu’il n’a rien à voir avec l’assassinat soulignant qu’il se trouvait à Ben Ahmed au moment du crime alors que les investigations se poursuivent concernant sa dernière visite en Espagne.

Pour rappel, Abdellatif Merdas, député de l’UC de la circonscription de Ben Ahmed, a été tué par balles mardi soir vers 22 heures, devant son domicile, situé dans le quartier résidentiel ‘Californie’, à Casablanca.

Un communiqué de la Direction de la sûreté nationale (DGSN) avait indiqué qu’un individu a été arrêté mercredi matin au domicile duquel une perquisition a permis la découverte d’armes à feu et de munitions.

Le suspect, âgé de 27 ans, aurait, selon la même source, des antécédents judiciaires.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.