Le célèbre salafiste Mohamed Abdelouahab Rafiki, alias Abou Hafs, a choisi le 8 mars, journée de la femme pour dénoncer les stratagèmes utilisés par certains cheikhs qui, « au nom de l’Islam, contournent la loi pour épouser des filles mineures » .

« Des Cheikhs inventent toutes sortes de stratagèmes pour obtenir l’autorisation du juge en vue d’épouser une mineure », a écrit sur sa page Facebook Abou Hafs, qui avait renoncé aux idées extrémistes et adopté les valeurs de l’Islam modéré.

Il a ajouté que ces cheikhs répètent « à ce sujet des paroles confus et incompréhensibles, et des discours religieux sans jamais clarifier leur position à l’égard de cette question ».

Le quotidien Assabah, qui a rapporté les propos d’Abou Hafs, a souligné que ce dernier « a fait preuve d’audace » en défiant ces cheikhs qui défendent le mariage des mineures en se référant aux textes religieux.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.