Le média conservateur en ligne, proche du milliardaire et Président américain, Donald Trump a pour la première fois fait l’éloge du Maroc et de son approche contre l’extrémisme. Le Maroc se « distingue par ses succès » en matière de lutte anti-terroriste, à travers notamment le démantèlement systématique des cellules terroristes.

« Dans le cadre de ses efforts visant la lutte systématique contre les activités terroristes, le Maroc a mis en place le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), qui a réussi, en moins de deux ans, à démanteler une quarantaine de cellules terroristes », souligne Breitbart, dans un article signé Thomas D. Williams.

Selon Abdelhak Khiame, Directeur du BCIJ, cité par Breitbart, le groupe terroriste dénommé « Daech « a même essayé d’enrôler des jeunes filles à travers les réseaux sociaux.

Le BCIJ avait, rappelle-t-on, réussi à déjouer un plan visant à intégrer des éléments féminins au Maroc au réseau terroriste de  »Daech », en procédant au démantèlement d’une cellule composée de 10 femmes liées à cette organisation. Les mises en cause, toutes des filles mineures âgées entre 16 et 17 ans, s’apprêtaient à commettre des actes terroristes visant des institutions de l’Etat ainsi que des zones touristiques.

Citant Mohammed Benhammou, Directeur du Centre marocain des études stratégiques, Breitbart note que la clé des succès rencontrés par le BCIJ réside notamment dans la coordination avec les services similaires d’autres pays, en mettant l’accent, à ce propos, sur le caractère essentiel de l’échange de renseignements.

L’auteur de l’article rappelle que le Maroc avait mis des informations essentielles à la disposition d’autres nations, rappelle-t-on, en précisant que les services de sécurité marocains avaient mis en garde les autorités allemandes au sujet de l’extrémiste tunisien qui a perpétré l’attaque terroriste à Berlin, l’année dernière.

Dans son approche holistique de lutte anti-terroriste, le Maroc a, entre autres, mis en place un programme de formation des imams aux préceptes authentiques de modération et du juste-milieu de l’Islam tolérant, et ce, dans le cadre des efforts visant l’édification d’une société ouverte aux apports des autres spiritualités.

Thomas D. Williams rappelle que le Roi Mohammed VI avait visité, au mois de décembre dernier, la synagogue Ettedgui, dont la restauration s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase de réhabilitation de l’ancienne Médina de Casablanca.

« La restauration de cette synagogue et du musée mitoyen El Mellah se veut la traduction dans les faits des efforts visant la préservation de l’identité marocaine authentique », fait-il observer, en citant M. Serge Berdugo, Secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc. (MAP)

  Article19.ma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.