Les combattants marocains membres de l’organisation terroriste Daesh sont le 2ème contingent d’étrangers ayant perpétré le plus grand nombre d’attaques suicides en Irak et en Syrie avec 17 opérations entre décembre 2015 et novembre 2016, une position qu’ils partagent avec les saoudiens.

Selon une étude statistique du Centre international de lutte contre le terrorisme basé à La Haye, en Hollande, qui a porté sur 923 attaques suicides durant la période précitée, les combattants tadjiks arrivent en tête des étrangers ayant commis des attentats suicides avec 27 terroristes suicidaires alors que les tunisiens (14) sont derrières les marocains et les algériens, pour leur part, en comptent 2 seulement.

Le Centre précise que seulement 20 pc des auteurs des attaques suicides de Daesh, en Syrie et en Irak, sont des étrangers alors que l’écrasante majorité de ces attaques ont été commises par des terroristes locaux.

Pour ce qui est du plus grand nombre d’attaques suicides de Daesh, elles ont été commises en novembre 2016 avec 132 opérations, mai 2016 (112), alors que seulement 61 attaques du genre ont été perpétrées en décembre 2015. L’étude a également relevé que Daesh a mené en mars dernier 114 attaques suicides dont 76 pc ont été perpétrées en Irak et ce avec le début de l’offensive de l’armée irakienne.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.