1- Politique :

-Activités Royales :

Social :

Couvrant les activités officielles du Royaume au niveau du sommet de l’Etat, l’Agence nationale Maghreb Arabe Presse rapporte que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, dimanche à la préfecture de Fès, au lancement des travaux de réalisation de deux projets solidaires destinés à renforcer l’offre médicale au niveau de la capitale spirituelle du Royaume. Portés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, ces projets consistent en la construction d’un centre de diagnostic et de traitement du diabète pour un investissement global de 17 millions de dirhams (MDH).

Ce centre de diagnostic et de traitement du diabète (5 MDH) comportera un laboratoire d’analyses médicales, une salle d’hôpital du jour, des espaces de consultation, une salle d’éducation nutritionnelle, une infirmerie, une cuisine, une salle polyvalente et un espace associatif.

Quant au centre d’hémodialyse, il devra contribuer au désengorgement du service de néphrologie du Centre hospitalier universitaire  Hassan II  de Fès, comme il participera à l’effort de maîtrise de l’évolution de l’insuffisance rénale chronique due à la prévalence élevée du diabète et de l’hypertension.

Dans un registre tout aussi social, l’agence informe que le chef de l’Etat a donné Ses Hautes Instructions aux ministères de l’Intérieur et de la Santé, aux Forces Armées Royales, à la Gendarmerie Royale et à la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour se mobiliser en vue de faire face à la forte baisse des températures prévue dans certaines régions du Royaume, notamment dans le Moyen et le Haut Atlas et le Haouz. Répondant à cet appel, deux hôpitaux de campagne dans les régions concernées ont été mis en place en vue d’apporter l’aide nécessaire aux habitants de ces régions. En outre, des hélicoptères ont été mobilisés pour le transport, en cas de besoin, des personnes affectées par cette baisse des températures aux centres de santé.

Visite d’Etat :

Dans le registre des visites d’Etat, la MAP rapporte que le Président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara effectuera, mardi et mercredi prochains, une visite officielle au Maroc à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI.  A cette occasion, clarifie un communiqué officiel, Sa Majesté le Roi aura des entretiens officiels avec le Président de la République de Côte d’Ivoire, et des accords bilatéraux seront signés.

Pour l’occasion, l’agence nationale d’informations publie une série d’articles sur les relations entre le Royaume et la Côte d’Ivoire, notamment une chronologie des accords de coopération entre les deux pays, un récapitulatif des différentes relations multisectorielles, un article d’opinion sous le titre : « Abidjan-Rabat : un modèle de coopération et un partenariat privilégié pour un avenir prometteur », et un autre signé du correspondant de la MAP à Abidjan, Samir Lotfy sous le titre révélateur de « Un engagement renouvelé pour un partenariat multidimensionnel plus profond ».

-Gouvernement :

Droits de l’Homme :

Quant aux activités officielles au niveau gouvernemental, Maghreb Arabe Presse informe que le Délégué interministériel aux droits de l’Homme, M. Mahjoub El Haiba, a participé, au siège des Nations Unies à New York, au Forum préparatoire des parties prenantes pour l’élaboration de l’Agenda de développement pour l’après 2015. Cette réunion rentre dans le cadre de la mise en place d’un comité directeur ayant pour tâche d’assurer une large participation des parties prenantes et des représentants de la société civile dans les négociations intergouvernementales sur l’agenda de développement pour l’après 2015, qui se tiendront à partir de la semaine prochaine à New York.

Remaniement ministériel ?

A la suite du limogeage du ministre haraki Ouzzine, la MAP rapporte un communiqué sanctionnant la dernière réunion du Conseil National du Mouvement Populaire réuni samedi à Salé informant l’opinion publique que le parti a décidé de rester au sein de la coalition gouvernementale tout en déléguant au secrétaire général du Parti de mener les négociations pour un éventuel remaniement ministériel partiel ou élargi en tenant compte des critères fixés par le Conseil pour le choix des candidats.

Commentant cette réunion du Conseil National du Mouvement Populaire, Al Massae rapporte, à la page 5, signale que le SG du MP, Mohand Laenser, lors de cette réunion, a défendu Mohamed Ouzzine, en estimant qu’aucun détournement ou faute matérielle n’ont été enregistrés dans le rapport qui a été élaboré au sujet du scandale du stade Prince Moulay Abdellah. M. Laenser aurait également manifesté une colère à l’égard de la campagne appelant à son départ ainsi que de Halima Assali et suite à laquelle, les activités de Abdelkader Tatou au sein du bureau politique ont été gelées.

Le SG du MP s’est adressé aux membres du conseil national, en leur indiquant que s’ils décident le retrait du MP du gouvernement, le parti le fera sinon il continuera à exercer au sein de la coalition gouvernementale.

Au sujet du successeur de Mohamed Ouzzine, le conseil national a délégué au SG du MP la prérogative du choix du candidat adéquat.

Echéances électorales :

-Dans le registre des préparatifs des prochaines élections, Libération titre en Une « l’opposition dit non à la participation du ministre de la Justice et des Libertés à la Commission centrale des élections (CCE) ». Chargée de surveiller et de contrôler les prochaines échéances électorales sous la supervision des ministères de l’Intérieur et de la Justice, cette CCE ne semble pas inspirer confiance aux partis de l’opposition, selon le journal socialiste. Lesdits parts considèrent qu’une participation de PJDiste Ramid à cette commission, politiserait l’opération, et qu’en tout cas, signifierait que le gouvernement chercherait à pervertir les prochaines échéances électorales !

D’ailleurs Assabah accuse en Une le Ministère de l’Intérieur de faire preuve de laxisme et « normaliser avec la transhumance politique à El Jadida » ! Ce quotidien fait état en effet d’une décision de « démission » prise par ce ministère relative au limogeage d’un membre du conseil provincial de tendance RNI, et son remplacement par son ex-adversaire et rival ! le journal qualifie la décision du ministère de « hors la loi », et en contradiction avec les dispositions de la loi sur les partis politiques.

Sahara marocain :

-Revenant sur les relations entre l’Egypte et le Maroc, tumultueuses tout au long du mois dernier, L’Opinion rapporte en Une les propos du ministre égyptien des Affaires étrangères, M. Sameh Choukri qui : « a réaffirmé l’attachement de l’Egypte à l’unité territoriale du Maroc et son soutien à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc pour mettre fin au conflit du Sahara ».

Relatant les passages publiés par la MAP vendredi dernier, le journal de Chabbat écrit : « M. Choukri a salué les progrès qu’a connus le Maroc, sous la direction du ROI MOHAMMED VI, en matière de transition démocratique, et dans le domaine du développement social et économique, mettant en avant l’essor réalisé en matière de développement des infrastructures, d’amélioration du climat des affaires et de l’attrait des investissements étrangers, outre les plans stratégiques nationaux de développement dans les différents secteurs vitaux, particulièrement l’industrie, l’agriculture et le tourisme ».

-Dans le registre du Sahara marocain, Annahar Al Maghribia signale, à la page 3, que « le mouvement des jeunes du changement » dans les camps de Tindouf a exprimé, dans un enregistrement vidéo, sa détermination à faire chuter la direction du Polisario au cours de cette année, en la qualifiant « de pourrie et de dictatoriale », avant de souligner que la direction des séparatistes souffre d’un isolement suite à la régression enregistrée dans le soutien et les aides humanitaires qui lui sont destinés, aides tout le temps détournés et servant les intérêts des seuls dirigeants.

 2- Economie :

Agriculture, Energies renouvelables et infrastructures :

La MAP rapporte d’autre part qu’une convention a été signée, vendredi à Berlin, entre le Maroc et l’Union Européenne sur la reconnaissance mutuelle des signes distinctifs d’origine et de qualité des produits agricoles, dans le cadre de la foire internationale « semaine verte » de l’alimentation, l’agriculture et l’horticulture. Ladite convention de a été signée par le ministre de l’agriculture et la pêche maritime M. Aziz Akhannouch et le commissaire européen chargé de l’agriculture et du développement rural, Phil Hogan en présence notamment de l’ambassadeur du Royaume à Berlin, M. Omar Zniber.

Dans le registre de l’Energie, des mines, de l’Eau et de l’Environnement, l’Agence nforme que le ministre chargé de ce secteur, Abdelkader Amara, a présenté, dimanche à Abou Dhabi, la stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables qui devra représenter 42 pc de la production électrique au Maroc à l’horizon 2020. M. Amara, qui intervenait lors des travaux de la 5ème assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), a indiqué que le plan marocain en la matière vise à produire 13.000 Mégawatts en 2020.

Le ministre PJD a, par ailleurs, relevé que la mise en œuvre de programmes et projets dans le domaine des énergies renouvelables reste tributaire de nombreux facteurs dont l’intégration régionale, la gouvernance et la rentabilité économique, soulignant que la question de la rentabilité économique mérite d’être discutée au sein de l’IRENA, notamment, en ce qui concerne les taux d’intérêt des crédits pour le financement des projets d’énergie renouvelable.

Dans le domaine des infrastructures, la MAP rapporte qu’au niveau de la Province de Larache, une enveloppe financière de 630 millions de dirhams (MDH) sera allouée aux programmes routiers durant la période 2015-2019 selon les déclarations du ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah. Ces projets concernent notamment la construction de 7 ponts, l’achèvement de la voie rapide Larache- Ksar El Kebir, la réalisation et l’aménagement de plusieurs axes routiers d’une longueur de 156 km et la maintenance de 274 km. Le ministre a indiqué enfin l’enveloppe globale des investissements entrepris par le ministère dans le secteur routier, depuis 2008 jusqu’à fin 2014, s’est élevée à 378 MDH, en plus de 202 MDH alloués aux projets routiers en cours de réalisation.

Création d’entreprises au niveau régional :

Au plan de la création d’entreprises, la MAP informe qu’un total de 281 entreprises ont été créées et 562 certificats négatifs délivrés dans la région de Chaouia-Ouardigha durant l’année 2014, selon les statistiques du Centre régional d’investissement (CRI) de la région. Ces nouvelles entités, pour la plupart des Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL), projettent la création d’environ 4.500 emplois et concernent principalement les secteurs des services et du commerce. Le CRI a, par ailleurs, procédé, au sein de la Commission régionale d’investissement chargée de l’instruction des projets relevant du programme Moukawalati, à l’étude de 177 dossiers, dont 97 projets ont été retenus au niveau régional, avec un montant d’investissement global d’environ 37,7 milliards de dirhams et près de 11.900 emplois prévus, ajoute la même source.


-Région MENA :

 

-Voici le bulletin des informations économiques et financières MENA pour la journée du samedi 17 et 18 janvier 2015 tel que rapporté par la MAP :

 

EEAU-INFRASTRUCTURES-INVESTISSEMENT

Un montant d’investissements de 2,6 milliards de dirhams émiratis (AED) a été mobilisé par l’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï pour réaliser des infrastructures de raccordement de la zone devant abriter Expo 2020 à l’électricité et à l’eau.

 

EEAU-HOTELLERIE

Le groupe hôtelier international Hilton ouvrira, au cours des cinq prochaines années, huit hôtels dans les Emirats de Dubaï, Abou Dhabi et Rass El Khima, a rapporté le journal « Al ettihad ».

Ces hôtels s’inscrivent dans le cadre du plan de ce groupe qui vise l’ouverture de 52 nouveaux hôtels dans la région du Moyen Orient.

 

EEAU-CCG-CONSTRUCTION-ETUDE

Les Emirats arabes unis sont classés deuxième dans le Conseil de coopération du Golfe (CCG) en terme de coût de construction après le Qatar, selon une étude réalisée par la société de consulting « EC Harris », publiée par le journal « Al Khaleej ».

Cette hausse est due probablement au recul des prix du pétrole, explique l’étude, précisant que les dépenses en matière de construction sont essentiellement influencées par les investissements dans les infrastructures sociales, la diversification économique et les projets liés aux équipements de cérémonies.

 

QATAR-IMMOBILIER-MARCHES

 

 

Les marchés publics dans le secteur immobilier ont connu une dynamique sans précédentau Qatar lors de la première semaine du mois de janvier, a annoncé le groupe « Ezdan », laperception qatarie de l’Etat.

Le nombre de marchés a atteint 120 avec un montant global de 9,6 milliards de riyals qataris(QAR), environ 3 milliards USD, soit une hausse record de 575 pc par rapport à la semaineprécédente.

 

QATAR-FINANCES-BOURSE

La Bourse de Qatar a terminé la semaine en grise mine, avec une baisse vertigineuse deson indice général de 3,6 pc points, a indiqué un responsable aux marchés d’actionsmondiaux et de devises, cité par le journal « Arraya ».

Le recul de la bourse qatarie est imputable aux fluctuations des cours du pétrole et desmarchés internationaux, a expliqué le responsable.

 

QATAR-CHANGE

Le marché des changes en Jordanie a connu une forte hausse de la demande sur la deviselocale (dinar) au début 2015, a indiqué le président de l’Association des changeurs enJordanie, Alaa Deranieh.

Les transferts de la communauté jordanienne à l’étranger a dopé cette demande, a expliquéM. Deranieh, cité par le journal « Addostour ».

 

EGYPTE-BANQUES

La Banque d’Egypte a remporté le prix de la meilleure banque en termes de managementdes fonds des marchés monétaires et d’investissements à court terme au Moyen Orient pourcette année.

Ce prix est attribué par la revue « Global Finances » sur la base de critères bancairesinternationaux et d’avis d’une élite d’analystes et de professionnels internationaux.

 

EGYPTE-OR-COURS

Les cours de l’or en Egypte ont enregistré cette semaine une hausse record à 15,20 livreségyptiennes (LE) pour le gramme.

L’or « 21 carats » a été de 270 LE/g au lieu de 255 LE/g au début de la semaine, alors que l’or »18 carats » a atteint 231 LE/g contre 215 LE/g, a précisé Salah Abdelhadi, président de lafilière or à l’Union des chambres commerciales en Egypte.

LIBAN-UE-TRANSPORT-ETUDE

Le programme d’appui des stratégies du secteur d’infrastructures et de financement, financépar l’Union européenne, a présenté vendredi l’étude stratégique du secteur du transportterrestre libanais.

Cette étude vise la collecte, l’analyse et l’évaluation des données sur le secteur du transportterrestre, a précisé un communiqué de l’UE.

 

LIBAN-KOWEIT-DON

Le Fonds koweitien pour le développement économique arabe au Liban a octroyé un don de27 millions USD pour financer les services publics dans les régions libanaises qui accueillentles réfugiés.

Le Fonds a aussi accordé un prêt de 19 millions USD au Liban pour la construction etl’équipement de l’abattoir de Tripoli, avec un taux d’intérêt de 2 pc.

QATAR-INFLATION

Le taux d’inflation au Qatar est resté modéré en 2014, en raison de la baisse des prix mondiaux des denrées alimentaires, selon une analyse économique du groupe Qatar National Bank, publiée dimanche. L’indice des prix à la consommation est resté pratiquement stable à 3 pc en 2014, contre 3,1 pc en 2013, précise l’étude.

EGYPTE-BANQUES-CROISSANCE

L’Union des banques arabes, a indiqué que l’activité des banques égyptiennes a réalisé un taux de croissance de 9,52 pc à fin septembre 2014, contre 6,84 pc durant la même période de 2013.

Selon un rapport publié par le département des études et de recherches de l’Union, le secteur bancaire arabe a enregistré des taux de croissance importants durant les dernières années, en dépit d’une évolution mitigée de la croissance de certaines banques arabes depuis 2011, à cause de la situation politique, sécuritaire et économique que connaît la région.

L’étude fait également ressortir une hausse de 14 pc des actifs des banques des Emirats arabes unis durant le troisième trimestre de 2014, contre +13 pc durant la même période de 2013.

 

EGYPTE-CANAL-SUEZ

La fondation « développement » d’Alexandrie a lancé une étude sur l’avenir et les perspectives de l’industrie du transport maritime et de la logistique, afin d’achever le projet de développement de l’axe du canal de Suez.

Cette étude vise à présenter une vision globale sur les besoins du marché et des investisseurs étrangers.

 

JORDANIE-EXPORTATIONS

Les exportations de la Jordanie ont atteint 3,94 milliards de dinars en 2014 (1 dinar = 1,4 $), contre 3,99 milliards de dinars en 2013.
Selon un communiqué, cité par la presse locale, le président de la Chambre de l’Industrie d’Amman, Ziad EL Homsi, a précisé que les exportations jordaniennes ont maintenu leur part de marché, malgré une concurrence féroce, qui résulte de la hausse des prix de l’énergie et de la conjoncture que traversent certains partenaires principaux de la Jordanie, dont l’Irak.

Les industries chimiques et les produits de beauté accaparent la part de lion des exportations avec un montant de 869 millions de dinars, suivies des industries des mines (632 millions de dinars), et les industries électriques et électroniques (572 millions de dinars).

 

JORDANIE-TELECOMMUNICATIONS

Le Chef exécutif de la société de télécommunications « Zain Jordan », Ahmed El Hnanda, a annoncé vendredi que la compagnie s’apprête à lancer le service internet  4G, pour être le 1er opérateur disposant de cette technologie sur le marché local.
Dans ce cadre, M. El Hnanda a souligné l’importance que revêt cette technologie pour soutenir l’infrastructure informatique, ainsi que pour garantir l’accès généralisé au service Internet haut débit.

 

 

 3- Sécurité des personnes et des biens :

-Terrorisme :

– La presse de demain lundi 19 janvier revient sur le communiqué du ministère de l’intérieur de vendredi relatif au démantèlement de la cellule terroriste de Mekhnès, relatant que la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a procédé au démantèlement d’une cellule terroriste s’activant entre El Hajeb et Al Hoceima, spécialisée dans le recrutement et l’embrigadement de combattants marocains pour rallier les rangs de l’organisation « l’Etat islamique » (EI) en Syrie et en Irak.

Le démantèlement de cette cellule, qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité pour faire face à la menace terroriste, a été menée sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national, précise la même source.

Cette cellule de huit personnes comprend parmi ses membres d’anciens détenus dans des affaires de terrorisme, ajoute le ministère. Les investigations menées dans ce cadre ont révélé que le cerveau de cette cellule, qui entretenait des liens avec l’un des combattants étrangers dans les rangs de cette organisation terroriste, avait coordonné plusieurs opérations d’embrigadement et d’envoi de volontaires en leur apportant un soutien financier pour faciliter leur déplacement vers ce foyer de tension, fait savoir le ministère.

D’après les informations disponibles, les combattants marocains font l’objet d’intenses entraînements en Syrie et en Irak dans le maniement des armes, la fabrication d’explosifs et la préparation de voitures piégées dans la perspective de commettre par la suite des opérations terroristes dans le Royaume, poursuit le communiqué.

Les mis en cause seront déférés devant la justice dès l’achèvement de l’enquête menée sous la supervision du Parquet compétent, conclut la même source. 

-Criminalité ambiante :

Al Akhbar signale, à la page 2, que l’ambassade du Royaume du Bahreïn s’est mise en alerte générale dans l’affaire de l’agression dont a été victime, à Safi, l’athlète bahreïni d’origine marocaine, Rachid Ramzi, de la part d’une bande criminelle. La DGSN a, pour sa part, demandé des explications aux responsables de police à Safi concernant la négligence affichée à l’égard de cette affaire et a donné ses instructions pour qu’elle soit élucidée dans les plus brefs délais.

-Dans le registre de corruption des fonctionnaires de police, Al Ahdath Al Maghribia indique, à la page 6, que le TPI de Safi a condamné à deux mois de prison ferme et à une amende de 4000 dh, un inspecteur de police qui était poursuivi pour corruption, en précisant que ce policier, qui exerçait au 1er Arrondissement de police, avait été surpris en flagrant délit de percevoir un pot-de-vin de la part d’un vélomotoriste intercepté pour défaut d’assurance.

-Par ailleurs, Al Akhbar rapporte, à la Une, que lors d’une intervention des services de police dans la nuit de vendredi dans la localité Chelalat, banlieue de Mohammedia, pour l’arrestation des membres d’un réseau de trafic de drogues, deux policiers ont été blessés après que les narcotrafiquants ont manifesté une résistance farouche. L’un des policiers a été poignardé alors qu’un autre a été mordu au niveau du doigt.

6kg de chira ont été saisis et le véhicule incriminé a été mis en fourrière. Trois membres de cette bande de malfaiteurs ont été arrêtés après une course poursuite, tandis qu’un quatrième membre de ce réseau a réussi à prendre la fuite. Les trois ont été déférés dimanche devant le procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Casablanca pour constitution d’un réseau de trafic de drogue et agression de policiers, indique le journal.

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.