Le procès des dix suspects liés à l’affaire du meurtre du poissonnier rifain Mouhcine Fikri, a commencé en début de semaine devant la chambre pénale de la cour d’appel d’Al Hoceima.

Cinq personnes dont le conducteur du camion-benne, des employés de la société “Pizzorno”, un vendeur de poisson et un surveillant de bateaux au port d’Al Hoceima sont poursuivis pour « homicide involontaire ».

Le délégué de la pêche maritime, le chef de service de la délégation de la pêche maritime et le médecin chef du service vétérinaire seront à leur tour déférés devant la justice pour falsification de documents officiels avec affirmation de faits connus pour être faux.

Le contrôleur de Pizzorno, qui supervise les employés de la société de gestion des déchets, est également poursuivi pour usage d’un document falsifié, selon le journal arabophone Akhbar Al Yaoum.

Par ailleurs, la famille du défunt a exigé la présence du ministre de la pêche maritime et des responsable des services de sécurité de la ville, vu que “l’affaire les concerne eux aussi” a précisé la famille Fikri. La défense des accusés a quant à elle requis la liberté provisoire à huit mis en cause, a ajouté le même quotidien.

Le tribunal a finalement reporté l’examen du dossier au mardi 14 mars prochain.

Pour rappel, le poissonnier Mouhcine Fikri a été broyé par une benne à ordure, le 28 octobre dernier, alors qu’il s’opposait à la destruction de sa marchandise de près de 500 KG d’espadon, une espèce interdite à la pêche en automne.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.