Le projet de « Rabat, ville lumière », piloté par la société « Rabat Aménagement », nécessite la mise en place de nombreuses lampadaires d’éclairage public dans les principales artères qui ont été aménagées et embellies mais à un coût très élevé.

Au moment où le conseil de la ville de Rabat envisageait la réduction de la facture de l’éclairage public, il a été surpris par l’augmentation de celle-ci de 40 pc, a rapporté le quotidien Akhbar Alyaoum ajoutant que ces données ont été révélées par le directeur de la société lors de la dernière session du conseil de la ville.

Les élus, qui ont demandé au directeur pourquoi le choix ne s’est pas porté sur des lampadaires économiques, ou sur l’énergie solaire comme dans de nombreuses villes à travers le monde, ont eu comme réponse : « nous n’y avons pas pensé, nous y penserons à l’avenir ».

Plusieurs élus, souligne-t-on, ont exprimé leur étonnement sur le manque de concertation de la société avec le conseil au sujet des projets qui intéressent la capitale et du manque de transparence concernant les grandes transactions qui profitent à certaines sociétés connues.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.