La superficie plantée en amandier dans la région de l’Oriental a atteint plus de 24.700 hectares au cours de la campagne 2015-2016, en hausse de 56% par rapport à l’année 2008. 

Quelque 17 projets pour le développement de la filière des amandes ont été lancés au niveau de la région entre 2010 et 2016 dans le cadre du pilier II du plan Maroc vert, qui accorde un intérêt particulier aux arbres fruitiers, précise un rapport de la direction régionale de l’agriculture.

Fruit d’un partenariat Maroco-belge, le projet de valorisation de la filière amande visant à planter 6000 ha d’amandiers, répartis sur la préfecture d’Oujda-Angad et les provinces de Jerada, Taourirt et Berkane, figure parmi les actions structurantes ayant contribué à la promotion de l’amande au niveau régional.

Mobilisant un investissement global de 117,75 millions DH, ce projet qui ambitionne d’augmenter le revenu de 1.760 à 12.500 DH/Ha porte notamment sur la mise en place de trois unités de valorisation des amandes et l’accompagnement technique des bénéficiaires.

Lundi dernier, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur d’Oujda-Angad, Mohamed Mhedia, accompagné notamment du gouverneur de la province de Berkane, Abdelhaq Haoudi et des présidents des conseils régional et provincial, a posé la première pierre pour la construction d’une unité de valorisation de la filière amande au douar Tijouine (commune Reslan). Prévue sur une superficie de 1200 m2, l’unité mobilisera un investissement de plus de 2,6 millions DH, financés par le ministère de l’Agriculture et la coopération belge au développement. D’une capacité de production de 10 T/J, cette unité constitue la première du genre dans la région de l’Oriental et bénéficiera à quelque 854 agriculteurs.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.