Après cinq jours du drame, l’enseignante accusée du meurtre de la petite Hiba clame toujours son innocence. L’institutrice accusée d’avoir « agressée » l’écolière de 10 ans pour ne pas avoir appris correctement sa leçon, a été innocentée mais l’enquête reste toujours en cours.

Lakbira, l’enseignante en question, « n’est liée ni de près ni de loin » à la mort mystérieuse de son élève comme en témoignent les résultats de l’autopsie, a -t- elle récemment déclaré.

Pour rappel, Hiba est décédée, dimanche 12 février, à l’hôpital Mohammed V de Meknès à l’issue d’une « infection à l’œil » causée par des coups portés par son enseignante, d’après les parents de la défunte.

Durant ses 28 ans dans le secteur de l’enseignement, Lakbira n’a jamais porté la main sur l’un de ses élèves, encore moins sur Hiba qu’elle traitait comme sa propre fille à l’instar de ses camarades de classe, affirme l’enseignante.

“Lorsque la défunte a eu une mauvaise note dans un examen, sa mère m’a rendu visite à l’école et m’a informé que sa fille était dans un état psychique grave à cause de ses résultats.” a déclaré Lakbira au site arabophone Hespress.

Au moment où une enquête est en cours, l’enseignante a été à maintes reprises victime de « menace de mort » de la part de la famille de Hiba.

“J’ai peur mais si je dois mourir entre leurs mains, je ne peux rien faire face à la volonté de Dieu” a affirmé Lakbira.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.