Des sites comme Facebook et son bouton « J’aime » permettent de mieux sonder la personnalité d’une personne que ses amis et ses proches, conclut une recherche britannique publiée lundi aux Etats-Unis. 

Avec suffisamment de « J’aime » à analyser, certains programmes informatiques spécialisés sont meilleurs que les amis ou les proches d’une personne pour déterminer ses véritables traits de caractère, et seul le ou la conjointe pourraient rivaliser avec l’ordinateur, expliquent les chercheurs de l’Université de Cambridge, en Grande-Bretagne, et de Stanford, en Californie, dont les travaux paraissent dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

Pour cette recherche, un ordinateur a été plus perspicace pour prédire la personnalité d’un sujet que ses collègues de travail ou les membres de sa famille en analysant seulement dix « J’aime ».

Etant donné qu’un utilisateur moyen de Facebook compte environ 227 « J’aime », les chercheurs pensent que cette approche permet de mieux nous mettre à nu que quiconque.

Cette recherche s’est basée sur des travaux précédents de l’Université de Cambridge publiés en mars 2013 qui montraient qu’un ensemble de traits psychologiques et démographiques pouvaient être prédits avec une très grande exactitude en analysant les « J’aime » de Facebook.

Article19.ma/AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.