Le HCP, sous la direction de M. Ahmed Lahlimi, ne cesse d’attirer l’attention sur les problèmes socio-économiques des jeunes au Maroc. Cette semaine, il a rappelé que 1.685.000 jeunes, âgés de 15 à 24 ans, n’ont aucun travail, ne suivent aucune formation et ne fréquentent aucune école ! 

Dans ce lot, ce sont les jeunes femmes qui sont le plus touchées par le chômage (1.319.000 personnes) alors qu’ils ne sont que 366.000 jeunes hommes dans cette situation. 

Il est à noter que depuis 2010 la Commission européenne a introduit un indicateur dans ses analyses socio-économiques et qui concerne une catégorie plus large que les jeunes au chômage. Le HCP l’a aussi appliqué à cette catégorie socio-économique.

En fait, l’indicateur en question recouvre des situations très diverses, dont certaines cumulent les facteurs de vulnérabilité : jeunes qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas ou ne veulent pas travailler, jeunes au foyer familial, jeunes volontaires, jeunes en situation de handicap, jeunes en recherche d’orientation, autres jeunes inactifs.

Le nombre de jeunes au chômage, dévoilé par le HCP dans dernière note, est inquiétant, une véritable bombe à retardement et c’est le moins qu’on puisse dire.

« A bon entendeur salut, » disait l’autre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.