Les récentes déclarations de l’ex-flic de Dubai, Dahi Khalfane, prévoyant la chute du PJD en 2015 au Maroc, « se sont faites sentir » dans l’allocution d’ouverture de Abdelilah Benkirane du conseil national du parti, le weekend dernier, selon Al Khabar.
En tant que leader du PJD, Benkirane aurait exprimé des craintes sérieuses pour son parti et les risques d’être pris pour cible à l’intérieur comme à l’étranger, dans une allusion à la répression qui s’est abattue sur les barbus dans le Monde Arabe, notamment en Egypte, souligne le journal.
 Benkirane a adressé des messages politiques au sujet des   mutations politiques opérées au sein de son parti, explicitant qu’il n’a rien avoir avec l’organisation des « frères musulmans » en Egypte ou ailleurs.
Article19.ma

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.