A cause de certaines « irrégularités » dans leurs dossiers administratifs déposés auprès des services financiers de la chambre des députés, une trentaine de députés ont été privés de leurs indemnités mensuelles, qui leur ont été octroyées après l’élection de Habib El Malki à la tête du Parlement.

L’incident a révélé que ces élus avaient tous plus d’une épouse, chose qui leur a compliqué le choix de celle qui touchera la pension et les allocations familiales en cas de décès.

Pour récupérer leurs indemnités, la plupart des députés concernés ont présenté le nom de leur conjointe favorite, tandis que 5 parlementaires n’ont pas pu se décider.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.