Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête pour apologie du terrorisme contre Dieudonné, qui a écrit dimanche sur Facebook se sentir « Charlie Coulibaly », en référence à Amedy Coulibaly, qui a tué une policière à Montrouge et quatre personnes dans une épicerie casher de Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

Plus de 3,7 millions de personnes ont défilé dimanche à Paris et dans le reste de la France en hommage aux 17 personnes tuées dans une série d’attentats djihadistes, une mobilisation historique sans équivalent depuis la Libération.

La foule scandait notamment « Je suis Charlie », en référence à l’hebdomadaire Charlie Hebdo, où 12 personnes, dont deux policiers, ont été tuées mercredi.

« Après cette marche historique, que dis-je… Légendaire! (…) je rentre enfin chez moi », a écrit le polémiste dimanche soir sur Facebook.

« Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly », a-t-il ajouté dans cette publication retirée du site internet.

L’apologie d’actes de terrorisme est passible de sept ans de prison et de 100.000 euros d’amende.

Dimanche après-midi, Dieudonné avait indiqué sur Twitter défilé « aux côtés des défenseurs de la liberté d’expression ».

« Pensées pour tous ceux qui n’ont jamais eu peur de mourir de rire », avait-il ajouté.

Son avocat n’était pas disponible dans l’immédiat.

Article19.ma/Reuters 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.