Le ministre de la sécurité intérieure américain, le général John Kelly, a annoncé que les ambassades des États-Unis pourraient prochainement exiger des demandeurs de visa, les mots de passe de leurs comptes sur les réseaux sociaux, pour effectuer une vérification globale de leurs antécédents sur internet, selon l’Agence France Presse.

Cette nouvelle mesure, qui a pour but de renforcer le contrôle des visiteurs des États-Unis, et d’éviter toute menace pour sa sécurité, s’adresse en premier lieu aux ressortissants des 7 pays concernés par le décret anti-immigration de Donald Trump, à savoir l’Iran, la Syrie, le Yémen, la Libye, l’Irak, la Somalie et le Soudan.

Le ministre Kelly, considérant que les procédures de contrôle dans ces pays sont très faibles, a déclaré lors d’une audition devant la commission sur la sécurité intérieure de la chambre des représentants : “Nous voulons avoir la possibilité de consulter leurs réseaux sociaux, avec les mots de passe…pour que nous sachions ce qu’ils font sur internet”.

Cette décision est cependant toujours en cours d’étude, mais John Kelly a assuré qu’elle sera certainement appliquée à l’avenir, même si elle promet d’allonger encore plus les délais pour l’attribution des visas.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.