Des documents fuités de l’administration américaine ont révélé que le Pentagone a fait appel à une société privée sécurité qui emploie des marocains, dont la mission est de recueillir des informations sur les réseaux sociaux en chatant avec les sympathisants des organisations considérées par Washington comme « terroristes ».

Dans le cadre de son programme de sécurité intérieure, le Pentagone a signé, en ce sens, un contrat avec une société américaine en vertu duquel cette dernière fournira des informations recueillies sur les réseaux sociaux.

Ladite société, selon le quotidien Almassae, emploie des informateurs marocains et d’autres de pays arabes qui, en utilisant de faux profils, détectent les sympathisants et membres des organisations considérées par l’administration américaine comme « extrémistes » y compris le Hizbollah libanais.

Les informateurs marocains et arabes, a précisé la même source, sont utilisés aussi pour contrer la propagande des extrémistes et les actions de recrutements que ces derniers opèrent sur internet.

Ils sont également chargés de préparer des rapports sur l’ensemble des activités sur le net au Maroc et dans le monde arabe et de participer aux discussions religieuses sur les médias sociaux.

Toutefois, selon un rapport de l’Associated Press, ce programme n’a pas prouvé son efficacité, les rapports établis par les informateurs étant parfois « erronés » et difficilement vérifiables.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.