Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et le gouvernement belge ont lancé une initiative financée par ce dernier visant à explorer l’emploi de drones dans les situations d’urgence humanitaire, a annoncé, vendredi, le ministère belge des Affaires étrangères.

Le PAM et la Belgique ont dirigé le premier atelier international de coordination des drones humanitaires qui a rassemblé, vendredi à Bruxelles, des experts de premier ordre des secteurs humanitaires, académiques, gouvernementaux et privés, a précisé ce département, dans un communiqué.

Les organisations humanitaires reconnaissent de plus en plus l’efficacité potentielle des drones dans les réponses aux catastrophes. Une telle technologie peut aider les organisations humanitaires à rapidement rassembler des informations, obtenir des données plus précises, et fournir des systèmes de contrôle plus sûrs dans les situations d’urgence.

‘’Lorsqu’une catastrophe se produit, le PAM et ses partenaires humanitaires doivent répondre aussi vite et aussi efficacement que possible’’, a indiqué Ertharin Cousin, Directrice exécutive du PAM. Elle a ajouté que ‘’le PAM cherche toujours à lancer de nouvelles pratiques et technologies afin de pouvoir affronter les défis que nous rencontrons en plein chaos, et ce dans le but de sauver des vies’’ et que ‘’des partenariats solides dans les domaines de la technologie et de l’innovation peuvent favoriser de meilleures réponses, plus rapides et mieux coordonnées’’.

Le communiqué indique que grâce à une contribution de 500.000 euros apportée par la Coopération belge au Développement, le PAM mène un projet pilote d’un an visant à développer un usage coordonné des drones dans le cadre de la réponse aux catastrophes.

‘’En moins de 10 ans, le coût de la réponse aux crises humanitaires dans le monde est passé de 3 milliards à plus de 20 milliards d’euros. C’est pour répondre à ces besoins croissants que nous devons investir davantage dans l’innovation’’, a indiqué le Vice-Premier Ministre et Ministre belge de la Coopération au Développement Alexander De Croo. ‘’À peine un pourcent du chiffre d’affaires du secteur humanitaire est actuellement consacré aux solutions innovantes. Nous devons intensifier ces efforts. C’est pourquoi la Belgique soutient activement les partenaires tels que le PAM à encourager l’innovation et à explorer de nouvelles réponses aux crises humanitaires’’, a-t-il dit, ajoutant que le programme de drones humanitaires du PAM en est un  »bon exemple ».

L’initiative du PAM, financée par la Belgique, vise à concevoir des solutions pour une utilisation efficace de la technologie des drones pour la communauté humanitaire plus large, ainsi que pour traiter les risques de sécurité et de protection des données potentiels. Dans le cadre de cet effort, quatre ateliers et un exercice de simulation seront organisés dans des pays exposés aux catastrophes cette année.

La Belgique s’est identifiée comme étant un donateur et un partenaire clé pour les projets du PAM axés sur l’innovation et la technologie dans la lutte contre la faim. En 2016, la Belgique a apporté une contribution de plus de 28 millions d’euros aux projets du PAM, qui soutiennent près de huit millions de personnes dans huit pays, ajoute-on.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.