Au Maroc, les histoires de chantage sur Internet sont devenues de plus en plus fréquentes. Une enquête de la gendarmerie vient d’être ouverte à Boulemane contre un élève suspecté d’avoir publié des photos de l‘une de ses collègues afin d’obtenir « sous pression » des faveurs sexuelles.

Etudiante dans l’une des écoles de Boulemane, la victime a été surprise lorsqu’elle a retrouvé ses photos publiées sur Facebook, a rapporté le site arabophone Alyaoum 24.

Une fois alertée, la brigade de la gendarmerie royale a ouvert une enquête afin de retrouver le mise en cause. Le malfrat, dont le nom n’a pas été révélé, a semble-t-il pris la poudre d’escampette, selon la même source.

Ce dernier pourrait être lié à un réseau de « sextorsion » impliquant d’autres individus de l’extérieur de l’établissement scolaire, ont précisé des sources proches du dossier, ajoute le site.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.