L’imprimerie « Top Presse » qui appartenait au secrétaire général du Parti justice et développement, Abdelillah Benkirane, avant qu’il ne la cédait au Mouvement unicité et réforme (MUR) est poursuivie en justice dans une affaire de plagiat.

Selon le quotidien « Alakhbar », une plainte a été déposée près du tribunal de commerce de Rabat par une professeure de la Faculté des sciences économiques et sociales de Fès, Bouchra Aniya, contre l’imprimerie appartenant au bras idéologique du PJD pour avoir imprimé la thèse d’une étudiante que la plaignante accuse de plagiat.

Dans ce dossier, l’auxiliaire de justice atteste qu’en date du 6 janvier il a relevé des similitudes entre les thèses en droit privé de la plaignante et de l’étudiante qui a a obtenu son doctorat à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger en 2015 sous la direction de Noureddine Laarej avec la mention « très honorable » et une recommandation de la publier.

La victime a révélé dans le dossier qu’elle a déposé auprès de l’inspection de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique que l’étudiante n’a fait que plagier littéralement un livre et une thèse soutenue en mars 2012 à la faculté de droit d’Agdal, sans jamais citer ses références ce qui constitue, selon elle, « un plagiat et un mépris à l’égard de la recherche scientifique ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.