Début 2014, au moment de lancer les réformes les plus dures, Abdelilah Benkirane nous confiait sa certitude: « Les Marocains comprennent qu’on ne peut plus vivre comme ça, ils soutiendront mes réformes ». Il avait raison sur toute la ligne. Il  gagne deux points: 47% de satisfaits contre 45% juste avant le démarrage des réformes.
Pendant ce temps, ceux qui  ne marchent pas sur ce chemin, y compris dans sa propre équipe, disparaissent de la carte électorale (cf. Infra).
Néanmoins, parmi les satisfaits de l’action du Chef de gouvernement, on remarque une érosion des « très satisfaits », tandis qu’à l’autre bout, chez les insatisfaits, les « très mécontents » gonflent. Et entre les deux, les « neutres » grossissent un peu.

3-A.indd
Assez curieusement, il n’y a pas d’âge, ni de région, ni de statut social qui aiment plus  Benkirane que les autres. Pareillement, ceux qui ne l’apprécient pas se répartissent dans toutes les couches, toutes les régions… L’assise de Benkirane est donc bien celle d’un homme d’Etat, transcendant les clivages sociaux ou générationnels.
Il sera réélu quasi à coup sûr.  Ce qui va le faire réélire, c’est qu’il n’a personne en face de lui, ni dans l’opposition, ni dans la majorité.
D’ailleurs, 48% des électeurs d’aujourd’hui souhaitent qu’il reste au gouvernement après  les prochaines élections, onze points de plus que ceux qui veulent le renvoyer. Les fans qui veulent prolonger son mandat sont des jeunes adultes, plutôt en ville et majoritairement dans les couches moyennes. Néanmoins, il a quelques ennemis chez les électeurs les plus âgés et  chez les femmes. Quelque 53% des gens pensent qu’il dirige bien le gouvernement et qu’il approche bien les problèmes des Marocains. Une opinion stable depuis 2012, malgré les disputes publiques ou les piques envoyées par ses alliés du PPS.

Article19.ma/L’économiste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.