Un russe qui a tenté de cambrioler un salon de coiffure a fini comme victime quand la propriétaire de la boutique féminine l’a maitrisé, l’a attaché nu, nourri de Viagra et s’en est servi pendant trois jours comme « esclave sexuel. »

Viktor Jasinski, 32 ans, a avoué à la police qu’il était venu au salon de Meshchovsk, en Russie, avec l’intention de le cambrioler. Mais les choses ont mal tourné pour lui lorsqu’il a été surpris par la patronne, Olga Zajac, 28 ans, détentrice d’une ceinture noire en karaté, selon le Daily Mail.

Elle a l’a mis à terre d’un seul coup de pied. Puis, Zajac a traîné Jasinski, à demi inconscient, vers une salle au fond du salon et l’a attaché avec un câble de sèche-cheveux, a-t-il avoué à la police.

La propriétaire du salon a affirmé l’avoir déshabillé et, pendant les trois jours, qui suivirent, elle l’aurait utilisé comme « esclave » pour « lui donner une leçon en le forçant à avaler du Viagra afin que la leçon continue ».

Le voleur a finalement été libéré après qu’il ait appris   « la leçon », selon Zajac.

A sa libération, Jasinski est aussitôt allé voir la police pour leur raconter sa mésaventure, affirmant qu’il avait été pris en otage, menotté nu à un radiateur et qu’il a été nourri uniquement que du Viagra durant tout ce temps.

La propriétaire du salon ainsi que le voleur-esclave ont été arrêtés par les services de sécurité.

Interrogée par la police, Zajac a affirmé : « Quel bâtard. Oui, nous avons eu quelques rapports sexuels. Mais je lui ai acheté de nouveaux jeans, je lui ai donné de la nourriture et même 1000 roubles quand il est parti ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.