On the 21st of July Uber started a service in Casablanca, Morocco. From there it will expand, first in Casa and after that in other parts and cities of the country. The driver Abbes Farhane is one of the drivers.

Un nouveau lot de pénalités guette les chauffeurs de “petits taxis” à Casablanca. En effet, le wali de la région de Casablanca-Settat, Khalid Safir, a décidé de renforcer les sanctions pour lutter contre les mauvais comportements de ces personnes.

Dorénavant, chaque chauffeur qui refuse de conduire un client vers une destination quelconque, se verra confisquer son permis de confiance pour la durée d’un mois, et pour 2 mois en cas de récidive en moind d’un an, selon le site arabophone Hespress .

Cette sanction concerne également les chauffeurs qui ne respectent pas l’ordre des stations de taxis à Casablanca, qui n’activent pas le compteur, et qui ne prennent pas soin des conditions d’hygiène.

Les professionnels du secteur refusent la démarche de la wilaya de Casablanca, ce qui justifie leur grève prévue ce mercredi devant son siège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.