La holding royale, Société nationale des investissements (SNI), poursuit son désengagement de certains secteurs, après la vague enclenchée en 2012 qui a conduit à son retrait de quatre sociétés de l’agroalimentaire.

Dans cet ordre d’idées, la SNI a dévoilé son intention de céder ses parts dans la société ONA courtage, société mère d’Agma Lahlou Tazi, spécialisée dans le courtage dans le secteur de l’assurance et de la réassurance, qui occupe la 2ème position au Maroc derrière AFMA avec un chiffre d’affaires de plus de 105 millions de dirhams en 2015.

Le désengagement de la SNI d’Agma Lahlou Tazi qui devra se concrétiser le printemps prochain constitue de part la taille de la société et du nombre des prétendants au rachat de ses actions s’inscrit dans le processus de son désengagement de différents secteurs et intervient en application des conclusions et recommandation s du Conseil d’administration du mois de septembre 2015 qui visent la modernisation de la gestion du groupe selon des normes internationaux en vue de la transformer en fonds d’investissement actif au Maroc et en Afrique et d’accompagner ainsi la stratégie royale visant la promotion des partenariats du Royaume avec les Etats africains.

Ces orientations ont été annoncées par le PDG de la SNI, Hassan Ouariaghli, après l’adoption de deux propositions de Mounir Majidi, directeur du secrétariat particulier du roi et représentant de l’actionnaire principal au sein de la société. Il s’agit de la création de commissions spécialisées et du lancement d’un projet relatif à la responsabilité sociale et environnementale impliquant toutes les branches de la holding.

La société de Conseil et de Courtage en Assurance et Réassurance «AGMA», dont la SNI compte se désengager, a été créée en 1964 par Abbes Bennani Smires et Jean De Saluces. En 1989 elle a fait l’objet d’une fusion absorption avec le cabinet « Maroc Assurances », la filiale courtage du Groupe ONA qui est entrée dans le capital de « AGMA » à hauteur de 50 pc. La société devient ainsi le 1er courtier marocain dans le secteur de l’assurance.

En 1993 le groupe ONA a renforcé sa participation dans le capital de « AGMA » pour atteindre 100 pc avant de racheter et d’absorber, en 1998, le cabinet « SIA » (Service International d’Assurance), 6ème cabinet de courtage. Ce qui a permis à «AGMA» de renforcer sa position de leader et de s’ouvrir sur l’international avec la signature de la convention de représentation officielle de la société américaine «MARSH», un leader mondial du conseil et du courtage en assurance et réassurance. En novembre de la même année, AGMA a été introduite à la Bourse de Casablanca, à la suite d’une OPV portant sur 22 pc du capital social (soit 88 000 actions) au prix de 425 DH/action. AGMA devient ainsi la première société de son secteur à être cotée en Bourse au Maroc.

L’année 1999 a constitué un nouveau tournant pour AGMA à la suite de sa fusion avec « LAHLOU-TAZ I », 3ème cabinet de courtage marocain. A la suite de cette opération, la société devient AGMA Lahlou-Tazi et conforte sa position de leader avec plus d’un milliard de dirhams de primes émises. La même année a été créée la holding ONA Courtage qui prend le contrôle de la société à hauteur de 50,03 pc.

Le plan stratégique de la SNI a été lancé en mars 2010 avec la fusion des deux entités SNI-ONA suivie, en 2011, de la cessation de 41 pc du capital de Lesieur Cristal à un groupe français, de 37,8 du capital de Centrale Laitière au profit de Danone en 2012, de 50 pc du capital de Bimo à une société américaine et de 27,5 pc du capital de Cosumar à une société singapourienne.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.