Il fut un temps où la tomate coûtait 5 centimes le kilo sur le grand souk de Sidi Bennour. Ce temps semble révolu car les prix ont enregistré « une hausse sans précédent » atteignant les 15 dirhams le kilogramme dans la province d’El Jadida.

Selon le quotidien arabophone, Almassae, les commerçants au gros et au détail de la région de Doukkala sont en colère après avoir été surpris, ces derniers jours, par « la disparition des tomates » des nombreuses exploitations agricoles que connaissent ces provinces connues par leur production des tomates tout au long de l’année.

Pour le président de l’association marocaine de défense des consommateurs, Mohamed Belmahi, dont les propos ont été rapportés par le journal, cette hausse des prix est due à la vague de froid sévissant actuellement et à la spéculation, et à la multiplication des intermédiaires qui interviennent dans la commercialisation de la tomate.

A fin décembre, rappelle-t-on, le prix de la tomate ne dépassait guère les 3 ou 5 dirhams le kilo.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.