SANCTION – La cour d’appel de Liège a confirmé vendredi matin la condamnation du polémiste Dieudonné à deux mois de prison ferme et 9 000 euros d’amende pour des propos jugés antisémites et révisionnistes lors d’un spectacle donné en 2012.

20 janv 10:37 Tanguy Hamon

Les démêlés de Dieudonné avec la justice n’en finissent pas, même hors de France. La cour d’appel de Liège (Belgique) vient de confirmer ce vendredi une première condamnation à deux mois de prison ferme et 9 000 euros d’amende. Au cours d’un spectacle donné à Herstal le 14 mars 2012 devant plus de 1 000 personnes, il avait tenu des propos jugés antisémites et révisionnistes.

En première instance, le juge avait relevé des propos racistes, haineux et stigmatisant à l’encontre des handicapés mentaux, des juifs et des homosexuels. Selon le média belge DH, le tribunal liégeois a également qualifié ses paroles d’incitatives à la haine et à la violence, lorsqu’il avait appellé dans son spectacle « les chrétiens et les musulmans à s’unir pour tuer les juifs ».
Il ne devrait pas faire ses deux mois de prison

Après avoir fait appel de sa première condamnation, Dieudonné se voit donc infliger la même peine de deux mois de prison ferme et 9 000 euros d’amende. L’avocat général n’avait pourtant pas requis de peine de prison mais une amende s’élevant à 30.000 euros, estimant qu’il fallait le frapper là où cela lui faisait le plus mal, sur le plan financier. Les avocats de l’humoriste avaient eux réclamé l’acquittement.

Le polémiste devra également publier l’arrêt à ses frais, soit 20 pages, dans deux grands quotidiens belges, Le Soir et La Libre Belgique.
Selon L’Express, Dieudonné ne devrait pas avoir à aller en prison. « En Belgique, on n’éxecute jamais les peines de deux mois de prison ferme », a indiqué à l’hebdomadaire Me Eric Lemmens, représentant des organisations juives de Belgique.

Source: lci.fr

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.