Le Roi Mohammed VI a désigné un nouvel Inspecteur général des Forces armées royales (FAR) en la personne du Général de division Abdelfatah Louarak, 64 ans, un lauréat de l’Académie militaire de Kénitra et de l’École de Guerre de Paris, qui était jusque-là le bras droit de son prédécesseur le Général Bouchaib Aroub.

La nouvelle a été rapportée, mardi, par un communiqué du Cabinet royal selon lequel le Roi, Chef suprême et Chef d’Etat-major général des FAR, a reçu au palais royal de Casablanca, le général de division Abdelfatah Louarak, et l’a nommé Inspecteur général.

Natif de Ben Ahmed, région de Casablanca-Settat, le nouvel Inspecteur général de l’armée marocaine, qui a été promu Général de division en 2016, avait occupé, selon le journal Alakhbar, différents postes au sein de l’armée de l’air pendant la guerre du Sahara au cours des années 80, avant de rejoindre la base de Benguérir, puis le siège de l’État-Major à Rabat.

Le Général Louarak est connu pour avoir été le bras droit de son prédécesseur, le Général Bouchaib Aroub, qu’il remplaçait à chaque fois que ce dernier était empêché d’accomplir sa tâche en raison, notamment, de problèmes de santé.

De retour de ses hautes études militaires en France en 1994, il a été affecté au 3ème Bureau (renseignement militaire) pour prendre en charge les affaires des officiers avant d’être chargé, au cours des dernières années, d’assister l’Inspecteur général au Quartier Général du Commandement du Sud, dont le siège se trouve à Agadir et dont la mission est de veiller à la sécurité et à la défense des provinces sahariennes.

Selon le journal Akhbar Alyaoum, que le Général Louarak fait partie de la jeune génération des officiers qui bénéficie d’une bonne réputation « d’homme intègre ».

Quant aux priorités du Général Louarak « elles ne devront pas être différentes » de celles de son prédécesseur, a indiqué le site Alyaoum24, qui cite une source au fait des questions de défense, précisant que « la zone sud et la sécurisation des frontières avec l’Algérie » demeurent à la tête des priorités, sans toutefois oublier les questions de l’immigration dans le nord et de la coopération avec les pays africains, notamment, dans le domaine de la formation de leurs cadres au Maroc.

Le nouvel Inspecteur général des FAR   veillera aussi à la mise en œuvre des engagements du Maroc concernant les manœuvres militaires conjointes avec les pays européens et les Etats Unis et des engagements du Maroc à l’égard des pays du Golfe, ajoute la même source.

Le Général Louarak est marié et père de quatre enfants.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.