Ahmed Lahlimi, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) est plutôt réaliste quant aux perspectives de la croissance économiques au Maroc en 2017. Le HCP prévoit une croissance du PIB de 3,6% cette année, affirme-t-il.

« Nos attentes sont modérées », a expliqué M. Lahlimi, qui présentait dans un palace de Casablanca « la situation économique pour 2016 et les perspectives pour 2017 ». En fait, il faisait une allusion aux prévisions de la Banque Mondiale qui se situent plutôt autour de 4%.

La pluviométrie va pouvoir contribuer plus fortement à la croissance comparée à l’année dernière marquée par une sécheresse, mais le HCP estime que la progression du secteur non agricole sera encore faible cette année (2,5%).

Autre inquiétude pour le HCP, « la demande extérieure n’est pas encore importante ». « Il n’y a pas encore de volonté d’investissement, en particulier dans le secteur privé », a souligné M. Lahlimi.

Par ailleurs, la croissance du secteur primaire devrait se situer à 9,7% au lieu d’un recul de 9,8% en 2016. Quant au secteur secondaire, il devrait connaître une légère amélioration (+2,5% contre+1,9%). Pour sa part, le secteur tertiaire devrait maintenir le cap avec une progression de 2,4% contre 2,3% en 2016.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.