L’ancien attaquant international égyptien est soupçonné par l’Etat d’avoir financé la confrérie interdite des Frères musulmans.

Toujours très populaire dans son pays à 38 ans, Mohamed Aboutrika est soupçonné par le gouvernement égyptien d’avoir financé la confrérie interdite des Frères musulmans, la principale force d’opposition, classée fin 2013 « organisation terroriste » en Egypte.

Un tribunal du Caire l’a pour cela inscrit sur une liste de personnes considérées comme des « terroristes », ont indiqué ses avocats, selon les médias égyptiens.

Actuellement au Qatar pour commenter des matchs…

Mohamed Aboutrika se trouve actuellement au Qatar où il commente pour la chaîne beIn Sports les matchs de la CAN 2017 qui se déroule au Gabon, a indiqué son avocat Mohamed Osman.

L’avocat a estimé que la décision du tribunal était « contraire à la loi », puisque l’ancien joueur « ne fait l’objet d’aucune condamnation et qu’aucun chef d’accusation ne lui a été formellement notifié ».

« Nous allons faire appel devant la Cour de cassation », a-t-il assuré.

En mai 2015, une commission du ministère de la Justice chargée de la confiscation d’avoirs appartenant aux Frères musulmans avait gelé ceux de M. Aboutrika, notamment ses actions dans son agence de voyage.

A l’époque, l’ex-footballeur avait nié que sa société ou ses partenaires aient financé la confrérie islamiste. Ce gel est toujours en vigueur, malgré deux décisions judiciaires qui réclamaient sa levée, selon Me Osman.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.