Le richissime casablancais, Karim Tazi vient de rejoindre les rangs de la gauche marocaine, en adhérant officiellement au Parti socialiste unifié (PSU), dirigé par la militante Nabila Mounib.

Tazi s’est rendu mardi, en compagnie de Nabila Mounib et Mohamed Sassi au domicile du leader historique de la gauche radicale Mohamed Ait Idir Bensaid pour annoncer son engagement politique, selon des sites arabophones de la place.

Connu par ses prises de position parfois « virulentes » à l’égard du régime, Tazi a été l’un des rares membres du patronat marocain à soutenir le « Mouvement du 20 février » durant le Printemps Arabe et à participer, avec le milliardaire, feu Miloud Chaabi, aux manifestations appelant à de « profondes réformes économiques et sociales » au Maroc.

Par ailleurs, il avait exprimé son soutien aux islamistes du PJD avant de se rétracter et de commencer à critiquer le chef du gouvernement, Abdelillah Benkirane pour « abandon » de ses prérogatives constitutionnelles.

Selon le leader africain, Amilcar Cabral, « le suicide de classe » veut dire que la bourgeoisie prend conscience de « la nécessité de sacrifier sa position de classe, ses privilèges et son pouvoir pour s’identifier aux masses laborieuses ». Est-ce que ce cherche vraiment M. Tazi?

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.