Une première dans le Rif. Douze gendarmes, venus arrêter un trafiquant de cannabis et saisir une grande quantité de haschisch, ont été séquestrés par les paysans, samedi toute la journée à Bab Berred, dans la province de Chefchaouen.

Selon des témoins, cités par le site arabophone Alyaoum24, « la révolte » s’est déclenchée lorsqu’une patrouille de gendarmes est arrivée, tôt samedi matin, à bord de trois voitures banalisées pour procéder à la perquisition d’une maison suspectée d’être « une cache » utilisée par des trafiquants de cannabis et arrêter un criminel notoire.

Mais il s’est avéré que les enquêteurs « ne disposaient pas » d’un mandat de perquisition comme l’a exigé le propriétaire de la maison, qui illico, a appelé ses voisins à la rescousse, selon la même source.

Et du coup, les voisins ont encerclé la maison et empêché les gendarmes de quitter les lieux. Des centaines d’autres paysans des douars avoisinant ont rejoint « la protestation » en brandissant drapeaux et portraits du roi  et scandant des slogans contre ce qu’ils ont appelé « la hogra » (l’injustice).

 La scène allait se transformer en « mutinerie » quand de nouveaux renforts de la gendarmerie royale, à bord d’une dizaine de voitures, sont arrivés pour faire régner l’ordre, signale-t-on.

Pour rappel, après de nombreuses tentatives pour calmer la situation, la tension ne faisait que monter car certains habitants menaçaient de jeter des pierres et d’utiliser leurs  bâtons; un des gendarmes a tiré trois trois coups de semonce afin de mettre un terme aux menaces contre les forces de l’ordre.

Dépêché en fin d’après-midi par le gouverneur de Chafchaouen, le chef de l’arrondissement a longuement négocié avec les habitants, qui ont refusé de libérer les gendarmes arguant qu’ils ne font qu’exécuter « les instructions d’une personnalité influente dans la région, » affirme le site.

A l’issue de « négociations marathoniennes », les habitants ont finalement accepté de libérer les gendarmes séquestrés avec la promesse de ne pas arrêter la personne qui faisait l’objet d’un mandat de recherche, ajoute la même source.

Affaire à suivre…

Article19.ma  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.