BUZZ – Arrestation de marocains impliqués dans un réseau de « mariages blancs » en Italie (Vidéo)

share on:

Un réseau de mariage blanc entre marocains et italiennes vient d’être démantelé. Mardi 10 janvier, la police a mis la main sur quinze membres de ce réseau, dont au moins cinq marocains, à Savone en Italie.

L’enquête policière a commencé lorsque les services sécuritaires italiens ont été alertés par la municipalité de Savone, qui avait des doutes sur des actes de mariages enregistrés par des citoyennes italiennes.

Les soupçons ont été confirmés lorsqu’une italienne a changé le nom de son conjoint, quelques jours seulement après l’enregistrement de son acte de mariage.

La hausse des actes de mariages notamment avec des personnes rejoignant récemment l’Italie et qui ne ne maîtrisaient pas la langue Italienne a également suscité la suspicion de la police.

Des vidéos prises par la police montraient le moment où l’un des témoins et l’une des citoyennes italiennes complices recevaient leur rémunération, rapporte le site arabophone Alyaoum 24.

En plus des vidéos, la police a également enregistré les appels des “épouses” italiennes en question. L’une d’elles disait qu’elle ne pouvait pas passer une semaine entière avec l’un des immigrés. C’est le temps qu’il faut pour que la police municipale puisse confirmer leur mariage.

Les tarifs proposés par le réseau diffèrent d’une “prestation” à une autre. Pour une carte de résidence, l’immigré devait avancer une somme de 5000 euros. La nationalité italienne coûtait bien évidemment plus cher. Chaque candidat devait payer 10.000 euros s’il finissait par l’obtenir.

Afin de mener leurs opérations à bon port, les membres du réseau s’organisaient en distribuant les différentes tâches entres eux. Ainsi, quelques uns se chargeaient de trouver des complices italiennes tandis que d’autres jouaient le rôle des témoins.

Par ailleurs, les quinze membres du réseau ont été présentés devant la justice qui les a condamnés pour falsification de documents officiels et facilitation de l’immigration clandestine.

Article19.ma

share on:

Leave a Response