Braquage de Kim Kardashian : environ 300.000 euros retrouvés lors des perquisitions

share on:

Alors que les bijoux semblent s’être volatilisés, les policiers ont découvert de l’argent en espèces lors du coup de filet mené lundi. Les gardes à vue des 17 suspects interpellés ont été prolongées ce mardi.

Est-ce le fruit de la revente d’une partie du butin dérobé dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier, lors du spectaculaire braquage de Kim Kardashian à Paris? Les policiers de la Brigade de répression du banditisme ont en tout cas découvert, selon une source proche du dossier, environ 300.000 euros en espèces à la faveur de la vague de perquisitions menées lundi. Les bijoux dérobés, d’une valeur globale estimée à 9 millions de dollars (8,5 millions d’euros), semblent quant à eux introuvables.

Les gardes à vue des 17 suspects interpellés ont été prolongées mardi matin. Parmi eux figurent comme l’a révélé M6, le chauffeur de la vedette américaine de téléréalité qui l’a véhiculée alors qu’elle était venue à Paris pour la «Fashion week». Employé d’une société de transport, ce dernier serait notamment soupçonné d’avoir signalé l’absence du garde du corps, parti accompagner Kourtney, une des sœurs de Kim, en boîte de nuit. Le gang des cinq malfaiteurs en a alors profité pour «saucissonner» la star dans la salle de bains du No Address, l’hôtel particulier où elle séjournait dans le quartier de la Madeleine.

Deux cercles de suspects

Trois femmes, dont une de 65 ans interpellée dans le Gard, ont été arrêtées lors de ce coup de filet mené notamment à Paris, sa couronne et à Grasse (Alpes-Maritimes). Le plus jeune des suspects est âgé de 22 ans. Le «doyen», interpellé à Grasse, est né en septembre 1994 et est âgé de 72 ans. Selon nos informations, ce dernier avait déjà été arrêté en 2006, pour le trafic de deux kilos de cocaïne. Il a également été vu avec des figures du grand banditisme de la région.

Les interpellés sont pour la plupart issus du grand banditisme, a expliqué une source policière à l’AFP. Les plus âgés d’entre eux sont déjà tombés pour faux monnayage, trafic de stupéfiants ou le braquage d’un grand joaillier dans le sud de la France, il y a près de dix ans. Les autres sont issus de familles de gens du voyage sédentarisés et d’une autre de Kabyles implantés dans des cités populaires. Ils se décomposeraient en «deux cercles» en l’état des investigations: les agresseurs présumés d’une part, les intermédiaires et/ou receleurs de bijoux d’autre part – auquel appartient un homme condamné pour attaque de fourgons blindés en 2011. Deux des suspects ont été vus se rendre à Anvers (Belgique), plaque tournante du commerce de diamants.

Le braquage de Kim Kardashian est considéré comme le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans. Selon une source informée, un des deux magistrats de la Jirs qui pilote l’enquête pourrait se rendre de manière peu ordinaire à New York pour entendre la star aux 49,4 millions d’abonnés sur Twitter. Avec son mari, le rappeur-producteur Kanye West, elle figurait en 2015 parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde par le magazine Time.

Source: lefigaro.fr

Article19.ma

share on:

Leave a Response