POLÉMIQUE – Les salafistes « très en colère » contre l’interdiction de la burqa au Maroc

share on:

La décision de l’interdiction de la commercialisation et la confection de la burqa (voile intégral) au Maroc ne semble pas plaire aux salafistes. Une levée de boucliers s’annonce à l’horizon.

Voici les premières réactions:

Pour Cheikh Hassan Kettani, cette décision serait « discriminatoire » du moment qu’il n’existe aucune loi interdisant aux femmes le port de cet habit musulman.

Mais pour le prédicateur salafiste de Tanger, Cheikh Mohamed Fizazi, la burqa est devenu avec le temps un symbole de « la haine » envers la société et « l’extrémisme » de certains groupes islamistes radicaux. Le ministère de l’Intérieur doit s’exprimer ouvertement sur cette interdiction, dit-il afin « d’éviter toute confusion » et extrapolation entre interdiction de la burqa et et celle du hijab (voile traditionnel marocain).

Abderahim Ghazali, porte-parole du comité commun pour la défense des détenus islamistes (salafistes), affirme que la décision prise par le ministère de l’Intérieur « n’est qu’un premier pas vers une prohibition totale du niqab (voile islamique) au Maroc ».

Il considère que c’est « une décision touchant aux libertés « individuelles », “arbitraire“ et “improvisée“. De nombreux commerçants qui l’ont contacté, dit-il, « ont porté plainte contre cette décision non justifiée ».

De son côté, à Marrakech, le radical Cheikh Hmmad Kabbaj a choisi plutôt les réseaux sociaux pour s’exprimer sur cette affaire. Il suggère que les autorités ne doivent aucunement interdire le port du « niqab oriental aux citoyennes marocaines tout en autorisant », ce qu’il considère comme « comportements pervers » de certains agents d’autorité, dit-il.

Affaire à suivre…

Article19.ma

share on:

Leave a Response