Brexit: Londres nomme un nouvel ambassadeur à Bruxelles pour calmer la tempête provoquée par son prédécesseur

share on:

Le gouvernement britannique vient de nommer Tim Barrow, nouvel ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l’Union européenne après la démission de son prédécesseur Ivan Rogers à moins de trois mois avant le déclenchement prévu de la sortie de l’UE.

M. Barrow, directeur politique au ministère des Affaires étrangères, a été ambassadeur à Moscou et diplomate à Bruxelles à deux reprises. Il est appelé à jouer un rôle clé dans les prochaines négociations de divorce du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Le diplomate s’est dit « honoré » de se voir confier cette nouvelle mission. Quant à la primature britannique, elle affirme que M. Barrow dispose de « l’expérience nécessaire pour défendre les objectifs britanniques à Bruxelles ».

Son prédécesseur avait été nommé en novembre 2013 par l’ancien Premier ministre David Cameron. Dans sa lettre de démission, Ivan Rogers a critiqué le manque d’expérience de Londres en matière de négociations, appelant ses anciens collègues à « dire la vérité à ceux qui sont au pouvoir » avant les discussions sur le Brexit.

« Il y a très peu d’expérience sérieuse pour ce qui est des négociations multilatérales à Whitehall (le quartier des ministères de Londres), ce qui n’est pas le cas à la Commission (européenne) ou au Conseil » européen, estime M. Rogers dans son courrier adressé au bureau qui représente le Royaume-Uni auprès de l’UE, publié par la presse anglaise.

Selon M. Roger, un connaisseur des dossiers européens, la signature d’un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et l’UE post-Brexit n’interviendrait pas avant une bonne dizaine d’années.

La Première ministre Theresa May avait promis de déclencher le mécanisme de sortie de l’UE au plus tard fin mars 2017. Une fois l’article 50 du Traité de Lisbonne activé, le Royaume-Uni aura deux ans pour régler les modalités de son départ avant les prochaines élections européennes du printemps 2019.

Article19.ma

share on:

Leave a Response